Actu
Les mystères du Palais Garnier et du Château de Versailles dévoilés par l’œil de Claire Adelfang

Les mystères du Palais Garnier et du Château de Versailles dévoilés par l’œil de Claire Adelfang

06 mai 2022 | PAR Marguerite Delevingne

La galerie Rabouan Moussion accueille Claire Adelfang pour son exposition Hors-Scène du 7 mai au 11 juin. L’occasion de découvrir ou redécouvrir certains lieux des mythiques Château de Versailles et Palais Garnier.

Claire Adelfang, diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2010 a rapidement fait le choix de la photographie. Elle travaille exclusivement à l’argentique 6×6. Ce qui fait l’intérêt et la magie de son travail c’est le soin qu’elle apporte à choisir des sujets toujours insolites. Elle capture, ce qu’on pourrait qualifier de détails, pour en faire un réel monument architectural. Elle entend faire ressortir le mystère des lieux emblématiques.

En 2014, elle a été invitée par l’Établissement du Château, du Musée et du domaine de Versailles afin de réaliser des photographies du Hameau de la Reine pour « Les Carnets de Versailles ». C’est une expérience est déterminante pour l’artiste qui se confronte pour la première fois à la notion de l’intime. De plus, pouvoir déambuler dans le château, traverser seule la galerie des glaces semblent être des souvenirs magiques. Son exposition Hors-scène est l’occasion d’exposer des photos de lieux inédits comme le Théâtre de Marie-Antoinette, le Belvédère et la Chapelle Royale.

 

Le Palais Garnier : un rêve devenu réalité

 

À la question : « Pourquoi le palais Garnier ? » Claire Adelfang répond avec un grand sourire : « Parce que c’était un rêve ». Cela fait très longtemps qu’elle espérait pouvoir immortaliser l’envers du décor du magique Palais Garnier. À la différence du Château de Versailles, c’est elle qui est allée vers eux. La démarche commence en 2015 et s’est étendu dans le temps. Dans Hors-scène elle nous montre, littéralement, les dessous de l’Opéra en choisissant d’exposer la crypte et la salle des cabestans. Son travail est mené par une « recherche structurale et graphique » qui la pousse à s’intéresser à des lieux insolites. Le résultat est magique : voir le palais Garnier non pas, par son biais de magnificence, mais par des détails beaucoup plus abrupts. Le plus frappant dans le travail de Claire Adelfgang c’est que l’émotion naît de détails que l’on ne peut pas soupçonner.

Hors-scène : une suite d’échos harmonieuse

Ce qui anime l’exposition Hors-scène c’est le rapport à la musicalité de ces lieux. Si le rapport avec la musique est évident pour l’opéra Garnier et le théâtre de Marie-Antoinette, il l’est beaucoup moins pour le Belvédère et le Pavillon Français. Et pourtant, ces derniers étaient utilisés comme salon de musique. Claire Adelfang choisi donc de créer des échos, des dialogues entre ses œuvres. Elle place une photographie de l’orgue de la Chapelle royale face à un lustre du Palais Garnier : un exemple parfait de l’harmonie qui embaume cette exposition.

Découvrez Hors-scène à la galerie Rabouan Moussion, 3 rue Pastourelle, 75003 du 7 mai au 11 juin, où vous attendent un accueil chaleureux et un moment magique.

Visuels : © Galerie Rabouan Moussion

Lewis Ofman, un heureux Jim Morrisson à la Cigale
L’agenda du week-end des 7 et 8 mai
Marguerite Delevingne

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture