Actu
L’interview confinée de David Kadouch : « Je ne peux m’imaginer faire autre chose en ce moment »

L’interview confinée de David Kadouch : « Je ne peux m’imaginer faire autre chose en ce moment »

18 avril 2020 | PAR Yaël Hirsch

Nous l’avons rencontré cet hiver autour de son album Révolution, après l’avoir entendu hypnotiser le Silencio. Le pianiste David Kadouch nous offre une interview de son lieu de confinement d’où il livre des vidéos sobres qui sont des carte-postales épurées, en noir et blanc, dédiées à sa soeur médecin.

Comment allez-vous ?
La santé est bonne. Les insomnies bien présentes, mais ma famille ainsi que moi même allons bien. Je suis concentré sur la musique et j’effectue depuis quelques mois d’autres petits changements de vie bien loin évidemment de la dureté de ce confinement. Je m’intéresse d’avantage à mon alimentation, je fais d’avantage de méditation aussi.

Est ce que vous sortez encore un peu ou bien êtes vous totalement enfermé?
Je suis enfermé dans mon appartement à Paris. Je ne sors que très peu, et seulement pour faire les courses. J’ai brisé cette règle ce dimanche car ma soeur medecin à Bichat n’en pouvait plus et nous sommes sortis, éloignés l’un de l’autre et avec masques sur les quais. Pour sentir le soleil. Cela nous a fait du bien à tous les deux. Elle me manque énormément.

Quelles sont vos routines culturelles pour faire descendre l’angoisse ?
Je n’ai rien pour faire descendre l’angoisse. Parfois je l’oublie un peu, lorsque je suis au piano. Que je travaille quelque chose de beau et que je veux bien faire.

Comment votre pratique vous aide t’elle en ce moment? Quels projets ont été repoussés ? A quand ?
Tout a été repoussé, je ne regarde même plus car je trouve ça normal. Je comprends que le monde doive se concentrer sur notre survie. J’essaie tant bien que mal et à travers les réseaux sociaux d’inspirer, de transcender peut-être parfois la réalité de ces jours qui commencent à tous se ressembler.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Carnaval des animaux

Une publication partagée par David Kadouch (@david_kadouch) le

Quels retours avez-vous sur les vidéos que vous partagez tous les jours ? Comment vous vient l’inspiration? Jouer à plusieurs vous manque-t-il ?
Elles sont très sobres, ces vidéos. Ce sont des petits papiers chiffonnés que j’adresse à ma petite soeur médecin, je sais qu’elle les regarde. Elles sont sobres car je ne peux m’imaginer faire autre chose en ce moment. J’y chuchote certains de mes états d’âme, et je ne sais presque jamais ce que j’enregistrerai le soir même. Je fais selon mon humeur.

Est ce que ce temps révèle quelques plaisirs coupables ?
Je mange énormément de chocolat. Beaucoup trop de chocolat.

visuel : compte instagram de David Kadouch / vidéo : « L’aquarium » de Camille Saint-Saëns qui est aussi le générique du Festival de Cannes.

Ces musiciens qui se filment dans leur confinement (31)
« Osez le Polyamour » de Eve de Candaulie sort en version électronique à la Musardine
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *