Actu

L’agenda des savoirs du mois de juin 2019

L’agenda des savoirs du mois de juin 2019

04 juin 2019 | PAR Yaël Hirsch

Comme chaque mois, la rédaction a fait pour vous le tour les conférences journées d’études et rencontres en sciences humaines, sociales et en art, volontiers libres d’accès.

 

Jusqu’au Samedi 8 juin

Festival décolonial Niofar 2019 – Thème : Le Genre

Pour la 6ème édition du festival, le festival décolonial Niofar nous invite à réfléchir sur la question du genre d’un point de vue décolonial. Sur 6 dates, nous rencontrerons des écrivain(e)s, des chorégraphes, des artistes plasticien(ne)s, des militant(e)s, des photographes, des performeur(se)s du queer et des universitaires. La pluralité de leurs disciplines nous offrira un regard enrichi sur le thème du genre. Expositions virtuelle à l’IESA, projections, rencontres littéraires à la librairie Violette & co et ciné-débat au Columbia Global center viendront rythmer la discussion.

Programmation complète ici.

 

Jeudi 6 juin 

Aloïse Sauvage – Soirée Nomade « Que rien ne s’arrête »

20h30 au jardin de la Fondation Cartier

Actrice, danseuse, circassienne ou encore rappeuse : Aloïse Sauvage, 26 ans, est une jeune artiste française multidisciplinaire et touche-à-tout à la curiosité débordante et au talent incirconscriptible. Révélation des Trans Musicales de Rennes 2018, la jeune rappeuse investit le jardin de la Fondation Cartier avec son désir dévorant, son énergie folle et quelques invités surprise pour une performance incandescente ce lundi soir 6 juin à 20h30. 

Réservation ici

 

Vendredi 7 et samedi 8 juin

Alain Badiou – L’hypothèse du contemporain 

10h/18h à Ircam, Salle Stravinsky

Marquant le vingtième anniversaire du séminaire mamuphi (mathématiques-musique-philosophie), ces rencontres se consacrent à L’Immanence des vérités, dernière somme du philosophe Alain Badiou, et plus particulièrement à sa théorie des « œuvres-en vérité ». Comment des œuvres peuvent-elles se distinguer des « déchets » et accessoirement des « archives » ? L’ultime partie de l’ouvrage de Badiou formalise une alternative émancipée à l’oppression de la finitude. En présence de l’auteur, ces journées de juin réunissent des mathématiciens, musiciens et philosophes formulant à l’ombre de leur lecture, leur propre hypothèse du contemporain au XXIe siècle.

Informations pratiques ici

Baatou Africa – Festival des documentaires Africains

 Au cinéma Reflet Médicis

Cinewax et le Reflet Medicis présentent « Baatou Africa », le festival des documentaires africains. Ce nouveau rendez-vous se veut un espace d’échanges où se libèrent les voix ( baat en wolof ), celles des filmeurs, des filmés et des spectateurs, où la multitude des regards d’Afrique, sur l’Afrique et de la diaspora se rencontrent et aiguisent notre réflexion. Au programme, 8 projections, 7 films, 5 courts métrages et une table ronde autour des thèmes de la jeunesse et de l’exil.

 

Mercredi 12 juin

Nuit au Musée de la chasse par Théo Mercier

19h30 au Musée de la chasse et de la Nature 

En écho à son exposition personnelle Every stone should cry, Théo Mercier compose une soirée de trois performances en continu, en invitant des artistes et collaborateurs réguliers à animer avec lui les espaces du musée de la Chasse et de la Nature. Sculpteur et metteur en scène, il travaille sur la relation entre l’oeuvre et son environnement. 

Informations pratiques ici

 

Du jeudi 13 au dimanche 16 juin

Salon du livre du mémorial de la Shoah

Pour cette troisième édition du Salon du livre du Mémorial de la Shoah, le témoignage tient une place centrale : récits de vie ou de survie, essais et œuvres littéraires, mais aussi la poésie comme résistance et dépassement du désastre. Trois jours durant, le Mémorial de la Shoah accueille écrivains, chercheurs, comédiens, musiciens autour de parutions récentes qui déclinent les différentes formes de transmission de la mémoire, et invitent au plaisir du livre.

 

Mardi 18 juin 

Les Rendez-vous Chine – Urbaniser la campagne : dualité et ambivalences

18h30 à la plateforme de la création architecturale 
 

À qui bénéficie l’urbanisation et à qui porte-t-elle préjudice ? L’urbanisation des campagnes chinoises reproduirait-elle un modèle urbain, selon lequel la construction immobilière se répondrait en partie à des programmes économiques nationaux mais aussi à des initiatives locales ? Marlène Leroux, architecte, a eu l’occasion de confronter sa pratique et son regard d’architecte à différents sites en Chine. Miguel Elosua, juriste, a séjourné plusieurs années à Shanghai, où il a étudié de près l’évolution du droit foncier. Caroline Bodolec est ethnologue, chargé de recherche à l’EHESS spécialisée dans le patrimoine culturel immatériel en Chine. Ils se retrouvent le 18 juin pour une conférence.

 
 

Nietzsche (62 min), présenté par Thomas Clerc

19h30 au Luminor, Hôtel de Ville

Le Centre Pompidou, le Treize et le Luminor font voir pour la première fois le Cinéma de Guillaume Dustan. Entre 2000 et 2004 l’écrivain réalise 17 films avec sa petite caméra DV au poing. Ils sont tournées à Paris dans son appartement et celui de Tim et Philippe, à Londres dans un squat queer, à Valence lors d’une conférence, à Zurich ou à Genève chez Tristan… Ils parlent d’amour, de sexe, de philosophie. Ils prolongent son projet littéraire et politique. Ces films n’ont pas été montrés de son vivant et n’ont pour la plupart jamais été diffusés depuis.

Informations pratiques ici

 
 
Jeudi 20 juin 

PICT Visiting Lectures 2

13h au siège social de l’Unesco

La série de conférences sur les visites PICT sera de retour le jeudi 20 juin 2019 avec la deuxième édition: «Éclairer la ville de la lumière», conférence de Ara Kebapcioglu, propriétaire et conservatrice de Lumière de l’oeil, le musée parisien, bibliothèque, et atelier consacré à l’histoire de l’éclairage. La conférence sera introduite par le Dr. Ahmed Fahmi, spécialiste du programme à l’UNESCO, et sera co-parrainée par l’Association des anciens membres du personnel de l’UNESCO (AFUS).

 

Visuels : © Zenzel Photographie © Erwan Fichou et Théo Mercier, 2018 © affiches officielles 

La forêt escargot : une immersion dans un univers singulier dédié au Street Art
« Don Juan » de Castorf : balade baroque jouissive au plus près du vice
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *