Actu
L’agenda culture de la semaine du 24 février 2020

L’agenda culture de la semaine du 24 février 2020

24 février 2020 | PAR Hortense Milléquant

Ce n’est pas encore la semaine du (bon ?) goût, mais en cette fin février, il y a de nombreuses raisons de déguster de bons produits et de voir de belles choses !

 

  • Rendez-vous en terres agricoles

De la culture à l’agriculture, il n’y a qu’un pas … à franchir au parc des Expos de Paris Porte de Versailles

    • Salon de l’Agriculture 2020 à Paris

      Le Salon est de retour du samedi 22 février au dimanche 1er mars 2020 au parc des Expos de Paris Porte de Versailles. Cette année, c’est le thème ‘L’Agriculture vous tend les bras‘, qui rythmera le salon pour faire découvrir le monde agricole. L’égérie cette fois-ci est une des cent vingt-cinq vaches du cheptel de Jean-Marie Goujat : Idéale, une Charolaise de six ans.

      Alors que les statistiques montrent qu’en moyenne, un agriculteur se suicide par jour en France (chiffre minimisé selon certains), il semble plus qu’urgent que le consommateur devienne consom’acteur afin de participer à la protection de l’agriculture française. 

      Plus d’informations ici.

Et hasard du calendrier (?), deux films illustrant ce milieu en crise ont récemment fait l’actualité : Au nom de la terre d’Édouard Bergeon. Ce drame raconte l’histoire d’un agriculteur, qui étranglé par les dettes finit par se suicider.

Un autre film sort bientôt au cinéma témoignant de la dure réalité du monde paysan.

    • Une projection-débat autour du documentaire de Rodolphe Marconi, à Strasbourg

      Tout est dit dans le titre : Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes.
      Après la diffusion du film, un débat est organisé, en partenariat avec Rue89 Strasbourg, avec des intervenants locaux : les agricultrices bas-rhinoises, Marie-Paule Boehler-Bootz de Uttenheim et Audrey Oury de Burbach seront présentes, le mercredi 26 février à 20 h, au Cinéma Odyssée.

      Plus d’informations ici.

Et pour passer de l’agriculture à la culture … des agrumes, il suffit d’aller faire un tour du côté de la Méditerranée !

    • La Fête du Citron à Menton

      En cette période de Carnaval, c’est l’occasion d’aller faire un tour à Menton où la ville, avec un zeste de folie, célèbre pendant 20 jours le citron qui a fait sa renommée. Pour sa 87ème édition, l’évènement a pour thème les fêtes du monde, les carnavals et autres traditions festives sont donc l’honneur sur la Côte d’Azur, du 15 février au 3 mars 2020.

      Plus d’informations ici.

Et après les déguisements de carnavals, place aux vêtements avec les défilés de mode et autres expositions consacrées à la toilette.

  • Semaine de la mode

    • Fashion Week à Paris

      Les collections Automne/Hiver 2020-2021 de prêt-à-porter pour femmes sont présentées du lundi 24 février au mardi 3 mars 2020 dans la capitale. Les couturiers nous dévoilent les tendances de la saison prochaine !

      Plus d’informations ici.

C’est également l’occasion d’aller voir quelques expos sur le sujet !

    • L’étoffe des rêves de Séoul-Paris au Musée Guimet

      Le Musée consacré à l’art asiatique devient grâce à une exceptionnelle donation textile, le lieu ayant la plus importante collection au monde de textiles coréens en dehors de la Corée. Lee Young-hee (1936-2018), vue comme la plus grande figure de la mode coréenne dans son pays, est une couturière-styliste reconnue internationalement.
      Consacrée par son pays, a propulsé sur la scène internationale l’image d’une Corée moderne et décomplexée, fière de son illustre passé et de sa tradition raffinée. Puisant son inspiration et sa philosophie dans le hanbok, le vêtement traditionnel des femmes coréennes, son art s’épanouit dans une modernité sans cesse renouvelée, passant de la parfaite maîtrise des formes traditionnelles aux figures aériennes d’un hanbok libéré. Alliant tradition et modernité, elle réinvente le hanbok,costume traditionnel coréen.
      L’exposition est visible au musée jusqu’au 9 mars 2020.

      Plus d’informations ici.

    • L’art du Drapé au Musée des Beaux-Arts de Lyon

      Le musée présente des esquisses et autres études préliminaires d’étoffes froissées des plus grands artistes européens. Il nous invite ainsi à entrer dans l’intimité de leur atelier, comme si on les surprenait en pleine inspiration. Il y a entre autres œuvres, celles de Michel-Ange, Degas, Rodin, Picasso ou Ernest Pignon-Ernest. Le clou du spectacle étant le dessin exceptionnel d’Albrecht Dürer étudiant un pan de draperie.
      L’exposition est visible au musée jusqu’au 8 mars 2020.

      Plus d’informations ici.

      • L’exposition Secrets de parfum près de Lille

        En 2020, Lille Métropole sera la première métropole française à devenir Capitale Mondiale du Design. À cette occasion, l’année sera rythmée par de nombreux événements, parmi eux, il y a l’exposition autour de l’art du parfum. Cette dernière révèle les secrets d’un flacon : de la fabrication de son contenu à celle du contenant. L’histoire du parfum est à découvrir jusqu’au vendredi 24 avril 2020, au Colysée-maison Folie à Lambersart.

        Plus d’informations ici.

 

Et pour les cinéphiles parisiens, il y a de nombreuses projections !

  • À la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges-Pompidou

    • Régis Sauder, réalisateur de documentaire, est mis à l’honneur le mercredi 26 février

      à 18 h, il présente son film en cours L’axe majeur dans le cadre de cinéastes au travail.
      Et à 20 h, son film Être là, réalisé en 2012 est diffusé.

    • Le Village de Claire Simon

      La série Le Village, réalisée par Claire Simon est intégralement diffusée le 29 février et 1er mars 2020, en présence de la réalisatrice.

      Plus d’informations pour ces trois projections ici.

Et pour les cinéphiles amateurs de musique, la billetterie est ouverte pour le ciné-concert du Joker à la Seine Musicale, le 13 mai prochain. La projection du film de Todd Phillips est accompagnée en direct par un orchestre jouant la bande originale récompensée aux Oscars au début du mois et composée par l’islandaise Hildur Guðnadóttir.

 

Visuel : © Logo du Salon de l’Agriculture

Marcus King « El Dorado» : un album blues soul et pop remarquablement réussi !
Le carnaval de Venise, arrêté.
Hortense Milléquant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *