[Critique]« D’une famille à l’autre », portrait d’adolescent brésilien déraciné

20 juillet 2016 Par Olivia Leboyer | 0 commentaires

D'une famille

Le précédent film d’Anna Muylaert, Une second mère (voir notre critique) traitait de filiation et de lutte des classes sur un mode très romanesque, ample et assumé. Surprise, D’une famille à l’autre aborde aussi la question de la filiation, mais avec une grande sobriété, voire avec minimalisme. Le jeune Naomi Nero est remarquable. En salles dès aujourd’hui, 20 juillet.

Note de la rédaction :

Un jeune homme de 17 ans apprend soudain qu’il a été volé à sa naissance, tout comme sa petite sœur, avec laquelle il n’a en réalité aucun lien de parenté. Elevé par une femme pauvre, assez instable mais aimante, il se retrouve face à ses vrais parents, plus riches et si heureux de revoir l’enfant disparu qu’ils ne savent pas comment se comporter.

Et ce jeune Pierre/Philippe qu’ils découvrent à l’âge presque adulte entend se montrer tel qu’il est : il aime le travestissement, le maquillage, le rock mélancolique. Cette chronique familiale est assez déconcertante : Anna Muylaert prend le temps (presque vingt minutes) d’installer un climat, un portrait d’ado en quelques touches impressionnistes, avant d’entrer dans le cœur du récit (le vol d’enfant, l’arrestation de la fausse mère, le retour du fils prodigue). La gêne entre les membres de la vraie famille d’inconnus est palpable. Peu de dialogues, des regards qui s’évitent ou qui se font, au contraire, dévorants, des conversations animées autour du choix d’un polo ou d’un blazer, autant de moments de guingois, embarrassants, très bien rendus.

A l’inverse du beau et romanesque Une seconde mère, où l’empathie fonctionnait à plein, Anna Muylaert resserre l’intrigue au maximum. La même actrice joue la fausse mère et la vraie mère, idée assez hitchcockienne. Le film dure seulement 1h19. Le temps de s’attacher à cet adolescent étrange, au regard triste, qui échappe aux déterminismes (Naomi Nero, gracieux et touchant). Pudique, sans effet, le film se clôt sur un très beau plan.

D’une famille à l’autre, de Anna Muylaert, Brésil, 1h19, avec Naomi Nero, Renan Tenca, Daniel Botelho, Matheus Nachtergaele, Lais Dias. Sortie le 20 juillet 2016.

visuels: affiche, photo et bande annonce officielles du film.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: