A l'affiche
« Irma » : une poétique quête d’émancipation aux confins du Brésil

« Irma » : une poétique quête d’émancipation aux confins du Brésil

21 avril 2021 | PAR quentin didier

Pour leur premier film, Luciana Mazeto et Vinicius Lopes nous emmènent dans le Brésil rural actuel. L’immense pays d’Amérique latine est ici bientôt frappé par une météorite. Mais pour Ana et sa petite sœur Julia ce n’est pas la fin du monde. Bien au contraire, c’est le début d’un nouveau jour fortement teinté de liberté.

Le voyage d’Ana et Julia revêt au départ de belles couleurs. Les deux sœurs sont jeunes, insouciantes et si unies que n’importe quelle adversité est presque inenvisageable. Malheureusement leur mère est très malade et c’est vers leur père qu’elle se dirige. Mais pourquoi aller jusqu’à ce coin perdu du Brésil pour retrouver ce père absent ? Julia est bien trop jeune et n’en a pas encore conscience, mais Ana cherche à les émanciper de leur tuteur légal en lui faisant signer un document. La jeune femme a soif de liberté, elle ne peut se résoudre à vivre sous la tutelle d’une figure patriarcale.

Être convenable

Les deux protagonistes arrivent finalement à Mata, une commune rurale de 5000 habitants au sud du pays. En quittant la grande agglomération de Porto Alègre pour la campagne, elles retrouvent les valeurs traditionnelles et patriarcales qui gangrènent encore l’esprit de certains. Des valeurs qui refont surface depuis quelques temps au Brésil avec l’élection à la présidence de Jair Bolsonaro, militaire au discours populiste à tendance fasciste.

L’attitude désinvolte d’Ana et de sa petite sœur commence à se faire remarquer dans ce petit bled. Il faut rester à sa place ne pas faire couler beaucoup d’encre ici, et une femme se doit d’être ‘’convenable’’. C’est la manière dont le père des deux héroïnes veut élever ses filles. Il se heurte évidemment à Ana, puissante jeune femme émancipée et libre en devenir.

Dans un récit inventif et sobrement romanesque, nos deux protagonistes vont tenter de briser les normes qu’on cherche à leur imposer. Cette quête d’émancipation coïncide temporellement avec l’arrivée probable d’une météorite dans l’atmosphère. L’univers est-il sur le point de basculer ?

Jusqu’à la fin de temps

Les éléments fantastiques sont récurrents dans ce premier long-métrage de Luciana Mazeto et Vinicius Lopes. Ils donnent une forme poétique encore plus intense à Irma. Mais que sont ces étranges évènements qui gravitent autour du destin des deux personnages principaux ? Il semblerait que les astres apportent un soutien métaphysique aux deux jeunes filles dans leur quête de liberté.

Les deux réalisateurs brésiliens font preuve d’une audace très bienvenue avec cet univers qui explicite son évolution dans le film. En témoigne la surprenante épidémie qui gagne le Brésil : des jeunes femmes se mettent nues en public pour danser et chanter. Une jolie manière d’imager avec sarcasme et exagération, la confrontation entre le discours féministe et les esprits étriqués. Non le féminisme n’a rien d’aussi grotesque et exubérant, il garantit juste à Ana et Julia de grandir et de vivre en femme libres et égales en droit.

Julia incarne métaphoriquement cet idéal. Elle est en effet capable de calmer n’importe quelle situation critique avec un hurlement surnaturel. Il est alors évident que les sœurs vont réussi à s’affranchirent de leur père et du carcan dans lequel on cherche à les enfermer. La météorite qui est sur le point de s’abattre sur la Terre annonce peut-être la fin d’un temps, mais pas de celui d’Ana et Julia, sœurs et femmes libres jusqu’au bout du monde et jusqu’à la fin des temps.

Irma : sœurs à la fin du monde, de Luciana Mazeto et Vinicius Lopes, sortie prévue le 7 juillet 2021

 

Visuels : Dossier de presse

Fleming, l’homme qui voulait être James Bond
Sting « Duets » : jazz, ragga, rock ou pop, la fabuleuse carrière de Sting revisitée en 17 titres !
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture