Neuf ans après leur vol, Les Choristes de Degas retrouvés en Seine-et-Marne

26 février 2018 Par
Ines Guillemot
| 0 commentaires

L’oeuvre d’Edgar Degas, dérobée en 2009 à Marseille, a été retrouvée dans la soute d’un bus, en Seine-et-Marne. Une belle (re)découverte pour le patrimoine impressionniste français. Et l’occasion pour Françoise Nyssen et Gérald Darmanin de saluer le travail des douaniers dans la lutte contre le trafic de biens culturels.

degas-les_choristes

Le musée d’Orsay a rendu son expertise. Le tableau retrouvé vendredi 16 février par les douaniers de Marne-la-Vallée est un Degas. Il s’agit des Choristes, composition datée de 1877, et volée à Marseille il y a neuf ans, dans les locaux du Musée Cantini.

Les agents de la brigade des douanes de Marne-la-Vallée ont mis la main sur l’oeuvre à l’occasion d’un contrôle de routine. Le bus était stationné sur l’aire d’autoroute de Ferrières-en-Brie. En soute, se trouvait un tableau portant la signature « Degas ». L’expertise du Musée d’Orsay a confirmé qu’il s’agissait bien de l’oeuvre recherchée.

Françoise Nyssen et Gérald Darmanin se sont réjouis de cette découverte, qui s’inscrit dans la lutte contre le trafic de biens culturels menée par les services patrimoniaux — l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (OCBC) — et les douanes françaises. Le ministre de l’Action et des Comptes publics a salué « la vigilance constante de la douane » et « son engagement dans la protection du patrimoine culturel ». En 2016, les brigades avaient traité 71 affaires portant sur des biens culturels et saisi plus de 10 000 objets d’art. Une action qui se poursuivra cette année à l’échelle européenne, dans le cadre de l’année européenne du patrimoine.

La ministre de la Culture a quant à elle salué « l’heureuse redécouverte d’une œuvre précieuse appartenant aux collections nationales ». Seul tableau de Degas inspirée d’un opéra ne figurant pas de danseuses, Les Choristes représente une scène de Don Juan. « La scène finale du choeur du premier acte, qui célèbre les fiançailles de Masetto et de Zerlina », indique le Ministère de la Culture dans un communiqué. Le monotype (procédé entre gravure et peinture) également intitulé Les Figurants, avait été salué par la critique lors de l’exposition impressionniste de 1877. En 1894, il intégrait les collections nationales françaises, après avoir appartenu à Gustave Caillebotte.

Le pastel sera bientôt réintégré aux collections du musée d’Orsay, où il tiendra une place toute particulière lors de l’exposition Degas à l’Opéra, en septembre prochain (du 23 septembre au 19 janvier 2020).

Visuel: © Wikimedia Commons