Le Buzz
Facebook, que ça vous plaise ou non

Facebook, que ça vous plaise ou non

17 septembre 2014 | PAR Fanny Bernardon

« Facebook vous permet de rester en contact avec les personnes qui comptent dans votre vie ». Dans un souci de bâtir une communauté authentique et sûre, Facebook avait récemment fermé les comptes de plusieurs artistes qui usaient de pseudonymes. Parmi eux, souffle un vent de révolte et de refus, en avant les pétitions !

Les artistes dont les comptes ont été fermés et qui refusent cette nouvelle mesure venue de la Maison-mère, revendiquent l’importance de leurs pseudos ou de leurs noms de scène. Par définition, ils sont ceux-là mêmes qui les identifient auprès de leur communauté de fans. Bien que ces alias ne soient pas inscrits sur leurs papiers d’identité et n’aient pas de caractère juridiquement légal, ils définissent en grande partie leurs identités d’artistes. C’est ainsi que, des années plus tard, ceux qui les ont aimés, ou tout simplement ceux qui les recherchent, les retrouvent sur Facebook.

S’inventer un nom sur Facebook n’est pas un phénomène qui n’a cours que chez les artistes. En effet, de nombreux utilisateurs, dans le but d’éviter les abus ou les intrusions dans leurs vies privées-publiques de persona non grata, se sont inscrits sur Facebook sous un autre nom que le leur. Sur ce réseau social dont l’un des objectifs est de construire un journal visuel de sa vie et de tisser une toile de relations à travers le monde, beaucoup d’inscrits réclament malgré tout le droit à un peu d’intimité…

A cela, Facebook répond non. La firme assure que grâce à l’authenticité des statuts des utilisateurs, la communauté gagnera en sûreté.

Les artistes à nouveau regrettent cette décision car pour beaucoup, ils ne disposent pas encore de moyens financiers sans limite ou de maisons de production multi-milliardaires qui assureraient pour eux, promotion et distribution. Facebook alors, s’avérait très utile pour tous ceux qui l’utilisaient comme une plateforme de promotion et de réservation pour leurs concerts et autres performances artistiques.

Facebook ne démissionne pas et reste ferme sur ses positions. Les utilisateurs qui refusent de se plier à cette règle, voient alors leurs comptes fermés et inutile pour eux d’espérer aller récupérer leurs contenues et photographies publiés auparavant, cela est impossible. Le seul moyen serait d’obéir.

Les inscrits mécontents et déçus crient haut et fort l’intransigeance de Facebook qui a pourtant profité bien longtemps de tous les visiteurs et du large public qu’avaient rassemblés tous ces artistes à qui on interdit aujourd’hui de porter leur nom de scène.

Visuel à la Une : @Capture d’écran

Gagnez vos places pour la version du « Roi Lear » de Wu Hsing Kuo au Théâtre du Soleil
George Clooney honoré pour l’ensemble de sa carrière aux Golden Globes
Fanny Bernardon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture