Théâtre

Une preneuse d’otage petillante aux Déchargeurs

31 août 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le théâtre les Déchargeurs présente un « seule en scène » orchestré par le célèbre Elie Chouraqui. Ici , l’ambiance est plus à la comédie tout court qu’à la comédie musicale. « Fallait pas me mentir» est une pièce sympathique où l’on retrouve avec bonheur la superbe et pétillante Emmanuelle Scali ( Le Cid-CDN Sartrouville).

Elie Chouraqui s’essaie pour la première fois à la mise en scène théâtrale et son travail est très largement empreint de l’œil du cinéaste. La pièce est pensée comme un court métrage . Elle démarre sur les chapeaux de roues avec un effet  théâtral réussi que nous garderons secret…

L’histoire? C’est celle d’une jeune femme très énervée car son metteur en scène de (pauvre) mec l’a trompée avec une comédienne « marrante », grande et mince. Elle les a pris en flag alors qu’elle préparait une surprise d’anniversaire…ça fait toujours plaisir. La jeune femme se  lance alors dans une vengeance sanglante.

Emmanuelle Scali est drôle et pertinente dans le registre de l’humour noir, elle joue de façon permanente avec le public créant de belles surprises. Le rire éclate franchement alors que la mise en scène du texte aurait pu prêter au tragique, dans lequel, heureusement, elle ne tombe jamais.

La pièce souffre néanmoins d’un problème de rythme, les temps où la coiffeuse trompée joue à « faire la comédienne » sonnent faux, ne se plaçant ni dans le registre de l’émotion ni dans celui du tragique.

«Fallait pas me mentir» est un spectacle rafraichissant et drôle où les conseils de vengeance à la Sabine Paturel fusent, comme découper les vinyles du traitre aux ciseaux et remettre les bouts dans la pochette…méchant non?

Salle Vicky Messica , les lundis, jusqu’au 13 décembre 2010 à 20h. Durée 1h, THEATRE LES DECHARGEURS, 3 rue des Déchargeurs, 75001 Paris , Métro : Chatelet, 22 €, 10€, 0892701228

Le cinéaste Alain Corneau est mort
Soirée du 4 septembre à la Machine du Moulin Rouge
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

4 thoughts on “Une preneuse d’otage petillante aux Déchargeurs”

Commentaire(s)

  • helene

    Je suis venue voir le spectacle « Fallait pas me mentir » lundi soir et j’ai adoré la pièce. C’est drôle, nous n’avons pas eu tout à fait le même ressenti sur le spectacle. En ce qui me concerne, j’ai beaucoup plus été bouleversée et émue que amusée. J’ai trouvé qu’il avait des moments drôles, certes, mais j’ai surtout été touchée par ce personnage sur la corde raide. J’ai particulièrement aimé l’interprétation des textes classiques et tragiques, qui m’ont semblé très émouvants. Vraiment. Le jeu de la comédienne tout en finesse, entre rires et larmes, m’a vraiment plu d’autant qu’il est servi par une mise en scène sobre et cinématographique, en effet !

    septembre 1, 2010 at 13 h 32 min
  • Merci pour votre critique de ma critique :)
    effectivement nous avons pris toutes les deux la pièce par un bout different. Trés interressant.
    à bientôt et merci pour votre lecture attentive

    septembre 1, 2010 at 13 h 41 min
  • Coline Crance

    moi j’aime bien les touches cinématographiques ^^

    septembre 1, 2010 at 13 h 52 min
  • helene

    Je vous en prie Amélie pour votre retour. Finalement, c’est certainement l’intérêt du spectacle, le fait de pouvoir le voir chacune sous un angle différent. Au fond, n’est-ce pas fait pour ça le théâtre, faire réfléchir et émouvoir chacun, selon sa sensibilité ?

    septembre 4, 2010 at 17 h 25 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *