Théâtre

L’Encyclopédie de la Parole décrypte le langage au Nouveau Festival du Centre Georges Pompidou

L’Encyclopédie de la Parole décrypte le langage au Nouveau Festival du Centre Georges Pompidou

24 février 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

« L’Encyclopédie de la Parole » est un collectif de performeurs qui  depuis 2007 « cherchent à appréhender transversalement la diversité des formes orales.  » Dans le cadre du Nouveau festival du centre Pompidou , ils proposaient hier soir trois formes gratuites sur la parole.  Ils  recommenceront l’expérience vendredi. C’est drôle, ( en partie) gratuit et instructif.

Le collectif a rassemblé un corpus de textes et de sons allant d’extraits de films, de séries, de conférences de Jacques Lacan, de manifestations….Ils présentent au public un extrait de cet ensemble de voix. Lors de la première de leurs deux dates, ils ont offert  quatre aspects de leur travail.

Ils ont proposé une chorale, une conférence, une pièce sonore et un spectacle .La chorale repose sur le principe du sound painting, un langage de composition en temps réel créé par Walter Thompson dans les années 1980 pour les musiciens, les danseurs, les acteurs, les techniciens des lumières et du son.Le chef d’orchestre/compositeur s’adresse aux artistes par divers signes signifiant des actions.  Pendant cette chorale, les performeurs ont donné du rythme à des scènes très drôles . Une intervention de Jacques Lacan sur la nécessité de se savoir mortel, un échange entre des utilisateurs et un service clientèle, une joute verbale de Dany Cohn Bendit contre les JO en Chine. L’exercice offre une autre écoute au texte et provoque le rire par le décalage produit entre une chorale classique et  celle présentée ici.

Le second volet était une conférence sur la saturation, toujours en prenant sa source dans la musique, c’est le langage qui est ici étudié. Les protagonistes présentent des extraits sonores et les commentent, là encore, le rire est fréquent face à la frénésie vocale d’un vendeur de vache texan. La partie gratuite de la présentation se termine par un pièce sonore où l’on retrouve une partie des textes déjà entendus, mais cette fois , sans comédien et dans le noir.

La soirée se termine dans la grande salle avec un spectacle hilarant et au travail monstre, la performance exceptionnelle d’Emmanuelle Lafon dans Parlement qui rassemble  ces textes « chantés », expliqués, entendus, pour les jouer. ( voir l’article dédié)

L’encyclopédie de la parole interroge avec humour et justesse notre société du zapping, le passage d’un son à un autre se fait avec aisance et nous rions de nos propres travers de rapidité et de remplissage du vide. Seul le phrasé de Lacan vient, par ses silences pesants prouver que le  rien est aussi un tout.

Vendredi 25 février, la conférence portera sur les « Choralités »

Rencontre avec la troupe de Comment l’esprit vient aux femmes
Artparis 2011 investit le Grand Palais du 31 mars au 3 avril 2011
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. amelie@toutelaculture.com

Une réflexion sur « L’Encyclopédie de la Parole décrypte le langage au Nouveau Festival du Centre Georges Pompidou »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *