Théâtre

« Binôme » au Grand Parquet : les dramaturges contemporains rencontrent les sciences, pour la neuvième année

« Binôme » au Grand Parquet : les dramaturges contemporains rencontrent les sciences, pour la neuvième année

31 janvier 2019 | PAR Geoffrey Nabavian

Binôme, le Poète et le Savant revient à Paris au Grand Parquet, du 31 janvier au 2 février, à l’occasion entre autres de la Nuit des Idées. L’occasion de vivre, le temps d’une soirée, deux expériences dramaturgiques contemporaines inspirées elles-mêmes d’expériences scientifiques.

Démarré en 2010, au Festival d’Avignon, et présenté par la suite au Palais de la Découverte, au Théâtre du Rond-Point ou en Avignon été après été, Binôme est un projet au long cours qui voit se rencontrer auteurs de théâtre contemporains et scientifiques. Ces deux spécialistes en leur domaine s’entretiennent pendant cinquante minutes, et à l’issue de cette rencontre, le ou la dramaturge a pour tâche d’écrire une pièce d’une durée d’une demi-heure. Ainsi, lors des soirées Binôme, un montage d’extraits de la rencontre, filmée, entre les deux protagonistes est donné à voir au public, qui assiste ensuite à la mise en lecture de la pièce ressortie de cet échange.

Initié par Thibault Rossigneux (Corps étrangers, Une famille aimante mérite de faire un vrai repas), le projet Binôme poursuit sa route encore et encore, avec pour but de faire découvrir aux spectateurs des disciplines, des auteurs, et des textes qui apparaissent au final imprégnés des thèmes scientifiques évoqués lors de l’échange. En presque neuf ans, le concept a abouti à la naissance de trente-sept textes, parmi lesquels le très beau Emotional Rescue, de Frédéric Vossier (sorte de collection de sensations éprouvées dans un hôpital où trône un homme artificiel utilisé pour des tests de réanimation), l’épique Souris Chaos, de Frédéric Sonntag (écrit suite à une rencontre avec Daniela Cota, spécialiste en physiopathologie de l’obésité) ou le très grinçant Gros grand bruyant mais fiable à 100%, de Léonore Confino (dont les personnages-clés restent de gigantesques calculateurs tournant en permanence à pleine puissance).

Certaines de ces pièces sont ensuite, plus tard, portées au plateau sous forme de vraies mises en scène, à la façon du splendide Parking Song, de Sonia Chiambretto (texte théâtral court qui empoigne Seattle, sa musique et sa surface terrestre), ou Extrêmophile, d’Alexandra Badea (descente dans des territoires maritimes – et intérieurs – profonds, milieux extrêmes habités par des organismes très rares).

En 2019, au Grand Parquet, Binôme donne à entendre des textes dramatiques très récents, écrits uniquement par des auteures : Marilyn Mattei, Sonia Ristic, Solenn Denis, Catherine Zambon, Amine Adjina et Julie Ménard. Avec, au programme des disciplines abordées, neurogénétique, biomécanique des fluides, ou modélisation moléculaire pour la maîtrise des risques industriels. Et les interprètes Sandrine Lanno, Florian Sitbon, Emilie Vandenameele, Daniel Blanchard, Paola Secret et Thibault Rossigneux, qui composent une troupe aux qualités brillantes, et se montrent experts à transmettre ces paroles très diverses, sur les musiques de Christophe Ruetsch et Jules Poucet.

Binôme, le Poète et le Savant, projet initié par la compagnie Les Sens des mots (avec, à la création vidéo, Romain Kosellek et Ugo Mechri), est présenté à Paris au Grand Parquet le 31 janvier (dans le cadre de la Nuit des Idées), et les 1er et 2 février.

Quelques pièces courtes récentes issues de Binôme sont rassemblées en un livre, publié aux Solitaires Intempestifs.

Visuel : © Les Sens des mots – Chri

Infos pratiques

Paris-Pondy-Chéries
Panic Room
grandparquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *