Théâtre

« Ludwig, un roi sur la lune » : stimulante odyssée physique en plein rêve

« Ludwig, un roi sur la lune » : stimulante odyssée physique en plein rêve

07 décembre 2016 | PAR Geoffrey Nabavian

Après Avignon 2016 (voir notre dossier ici), ce spectacle brillant pose ses valises au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis. Au cœur d’un espace bi-frontal, nous sommes invités à découvrir de belles rêveries, bien humaines, et parfois dures, portant sur Louis II de Bavière. Par l’intermédiaire d’un texte écrit dans une langue expérimentale, pour un spectacle qui l’est au final tout autant, mais qui n’oublie pas d’être divertissant et lyrique.

[rating=4]

ludwig-roi-sur-la-lune-gerard-philipe-saint-denisLa réussite de Ludwig, un roi sur la lune se mesure lors de moments infimes. Mais très forts. Lorsque le jeune héros, nouvellement proclamé roi, s’exclame « Je suis roi… Ludwig II de Bavière… Non ! », on reçoit un coup au coeur. Lorsqu’il partage, l’espace de trois minutes, une sieste buissonnière puis une réunion pleine d’utopies avec son proche ami, c’est une vraie traversée qu’on vit. Lorsqu’il se trouve face à son double âgé, qui vient le remplacer – et qu’on prend d’abord pour son père – un passage choral nous frappe. Dans ce spectacle, où l’acte et le geste tiennent autant d’importance que le texte, un beau nombre de scènes donnent lieu à des jaillissements. Des fulgurances humaines très marquantes.

Ainsi les comédiens handicapés de l’Atelier Catalyse prennent-ils en charge, avec beaucoup de talent, cette partition scénique, et la langue pleine de mystère de Frédéric Vossier, dont l’étrange dureté insidieuse nous parvient dans les moments d’éclat, magnifiquement. Que nous racontent-ils ? Quelques fragments d’existence du souverain Louis II de Bavière, au sein desquels les faits historiques se diluent dans un imaginaire fort. Notre personnage principal affirme à un moment que sa principal passion réside dans la « construction ». On verra surtout ce souverain tenter de tenir debout à tout prix, d’être, tout simplement…

En très bon équilibre entre expérimentations et divertissement, la mise en scène de Madeleine Louarn – avec, au travail chorégraphique, Loïc Touzé et Agnieska Ryszkiewicz – excelle à nous faire entrer dans le rêve, et varie les tons : de Louis, on traverse, en un tour de piste, la jeunesse séductrice, les fêtes et l’excès dans l’âge mûr, ou l’envie de poésie permanente. Des scènes drôles, légères, dures, ou étranges se succèdent, avec pour les rythmer, deux musiciens au plateau, bien visibles, on s’en réjouit (avec notamment le passionnant Rodolphe Burger à la guitare). A certains moments, les procédés artistiques employés perdent un peu l’attention, et peinent à faire sens. Certains pourront recevoir au final, plus qu’une vision particulière du personnage, une envie d’en apprendre plus sur lui, et de se confronter à nouveau au texte qui est dit, en le relisant. Mais lorsque la fin, toute simple et toute belle, tombe, on est heureux d’avoir partagé cette expérience artistique, dans laquelle des mots et des gestes nous ont frappés. Où l’ouverture, concrète et abstraite, a su nous offrir un petit miroir de nous-mêmes.

*

Ludwig, un roi sur la lune est à voir jusqu’au lundi 12 décembre 2016 au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis.

Ludwig, un roi sur la lune, de Frédéric Vossier, mise en scène de Madeleine Louarn. Avec les comédiens de l’Atelier Catalyse : Tristan Cantin, Guillaume Drouadaine, Christian Lizet, Christelle Podeur, Jean-Claude Pouliquen, Sylvain Robic. Et les musiciens Rodolphe Burger et Julien Perraudeau. Chorégraphie : Loïc Touzé et Agnieska Ryszkiewicz. Musique : Rodolphe Burger. Scénographie : Marc Lainé. Costumes : Claire Raison. Son : Léo Spiritof. Lumière : Michel Bertrand. Dramaturgie : Pierre Chevallier. Régie générale : Hervé Chantepie. Couture : Yolande Autin, Ludivine Mathieu, Magali Perrin Toinin. Accompagnement pédagogique : Erwanna Prigent, Mélanie Charlou. Durée : 1h30.

Visuel : © Christian Berthelot

Infos pratiques

Association Arsène
Studio Théâtre (STS)
theatre_gerard_philippe

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *