Opéra
Irons-nous à l’opéra en Espagne la saison prochaine ?

Irons-nous à l’opéra en Espagne la saison prochaine ?

18 septembre 2020 | PAR Paul Fourier

L’Espagne est l’un des pays martyrs qui a payé un lourd tribut à l’épidémie. Conjurons le sort en regardant avec envie les saisons 2020-2021 annoncées dans le pays et espérons pouvoir en profiter…

Au Teatro Real de Madrid :

L’opéra de la capitale prévoit de donner quinze titres lyriques créés entre le XVIIe siècle et aujourd’hui. Sept productions seront des créations maison :

  •  Rusalka en novembre, avec (en alternance) Asmik Grigorian, Olesya Golovneva, Eric Cutler, Karita Mattila, Alexandra Deshorties, Katarina Dalayman, Okka von der Damerau… (direction : Ivor Bolton, mise en scène : Christof Loy),
  • Peter Grimes de Benjamin Britten en avril / mai (direction : Ivor Bolton, mise en scène : Deborah Warner),
  • Lessons in Love and Violence en avril / mai avec Stéphane Degout (direction : Josep Pons, mise en scène : Katie Mitchell),
  • Norma en mars avec (en alternance) Yolanda Auyanet, Hibla Gerzmava, Michael Spyres, John Osborn, Clémentine Margaine, Annalisa Stroppa, Roberto Tagliavini… (direction : Maurizio Benini, mise en scène : Justin Way),
  • Viva la Mamma ! en juin avec Nino Machaidze, Xabier Anduaga, Carlos Álvarez… (direction : Evelino Pidò et José Miguel Pérez Sierra, mise en scène : Laurent Pelly),

Deux créations mondiales sont également prévues :

  • Marie de Germán Alonso (1984), 
  • Tránsito de Jesús Torres (1965),

Ainsi que quatre productions invitées :

  • Un ballo in maschera en septembre / octobre avec (en alternance) Anna Pirozzi, Tatiana Serjan, Michael Fabiano, Ramon Vargas, Artur Rucinski, George Petean, Daniela Barcellona… (direction : Nicola Luisotti et Lorenzo Passerini, mise en scène : Gianmaria Aliverta),
  • Don Giovanni en décembre / janvier avec Christopher Maltman, Erwin Schrott, Brenda Rae… (direction : Ivor Bolton, mise en scène : Claus Guth),
  • Siegfried en février / mars avec Andreas Schager, Ricarda Merbeth, Andreas Conrad, Jongmin Park… (direction : Pablo Heras-Casado, mise en scène : Robert Carsen),
  • Tosca en juillet avec (en alternance) Sondra Radvanovsky, Maria Agresta, Anna Netrebko, Joseph Calleja, Michael Fabiano, Yusif Eyvazof, Jonas Kaufmann, Carlos Álvarez, Luca Salsi… (direction : Nicola Luisotti, mise en scène : Paco Azorín),

Et quatre opéras en version concert :

  • El nacimiento del Rey (Le ballet Royal de la nuit) le 16 octobre,
  • Elektra, le 18 janvier, avec Irene Theorin, Lise Davidsen, Anna Larsson… (direction : Esa-Pekka Salonen),
  • Don Fernando, el emplazado de Valentín de Zubiaurre (1874) en mai,
  • Orlando Furioso de Antonio Vivaldi, le 17 juin, avec Max Emanuel Cencic, Julia Lezhneva, Ruxandra Donose, Sonja Runje… (direction : George Petrou),

Auxquels on rajoutera les récitals d’Audra McDonald et de Philippe Jaroussky, Joyce DiDonato, Javier Camarena et Piotr Beczala.

Les détails sont ici.

Au Liceu de Barcelone :

  • La saison démarrera avec Del Dolor a l’esperança, une cérémonie universelle, donnée à la Basilique de Montserrat à laquelle participeront Josep Pons, l’orchestre et le chœur du Liceu, Nadine Sierra, Elina Garanca, Xabier Anduaga, Tareq Nazmi et également Bill Viola et Arvo Pärt
  • Le 27 septembre suivra un récital de Sondra Radvanovsky et Piotr Beczala puis, début octobre, Il Trovatore en version concert avec Anna Netrebko, Yusif Eyvazov, Ludovic Tézier, Okka von der Damerau
  • Viendra ensuite, en octobre et novembre, Don Giovanni avec Christopher Maltman, Luca Pisaroni, Véronique Gens, Miah Persson… (direction : Josep Pons, mise en scène : Christof Loy),
  • Puis, le 24 novembre, Mitridate, Re di Ponto de Mozart en version concert avec Pene Pati, Julie Fuchs, Elda dreisig, Jakub Józef Orlinski… (direction : Mark Minkowski),
  • La Traviata, en décembre, avec (en alternance) Kristina Mkhitaryan, Rosa Feola, Pavol Breslik, Dmitry Korchak, George Petean… (direction : Speranza Scappucci, mise en scène : David McVicar),
  • Les Contes d’Hoffmann, en janvier / février, avec (en alternance) Ermonela Jaho, John Osborn, Arturo Chacón-Cruz, Aleksander Vinogradov, Roberto Tagliavini, Stéphanie d’Oustrac, Marina Viotti, Olga Pudova, Rocío Pérez, Nino Sugurladze, Nino Sugurladze(direction : Jordan de Souza, mise en scène : Laurent Pelly),
  • Le 3 février, Platée de Rameau en version concert (direction : William Christie),
  • En février / mars, Lessons in Love and Violence de George Benjamin en avril / mai avec Stéphane Degout (direction : Josep Pons, mise en scène : Katie Mitchell),
  • En mars / avril, Otello de Verdi avec (en alternance) Gregory Kunde, Jorge de León, Krassimira Stoyanova, Eleonora Buratto, Carlos Álvarez, Zeljko Lucic (direction : Riccardo Frizza, mise en scène : Keith Warner),
  • Le 30 avril, La principessa filosofa o Il contraveleno de Carles Baguer (1768-1808),
  • En mai, Tannhäuser avec Stefan Vinke, Johanni van Oostrum, Michelle DeYoung, Franz-Josep Selig, Thomas J. Mayer(direction : David Afkham, mise en scène : Robert Carsen),
  • En juin / juillet, La Bohème avec Anita Hartig, Atalla Ayan, Valentina Nafornita(direction : Giampaolo Bisanti, mise en scène : Àlex Ollé),
  • Enfin, on finira en beauté en juillet avec Lucia di Lammermoor réunissant Nadine Sierra, Javier Camarena, Alfredo Daza, Mirko Palazzi(direction : Giacomo Sagripanti, mise en scène : Barbara Wysocka),
  • Le programme de la saison comprendra également les récitals de Juan Diego Florez (le 30 octobre), Sondra Radvanovsky (qui chantera, le 23 décembre, des scènes des trois Reines de Donizetti) et d’Anna Netrebko le 27 janvier.

Le programme complet est ici.

Il sera également tentant d’aller à l’Opéra de Valence voir La Cenerentola (avec René Barbera, Anna Goryachova…), Mitridate (en version concert  avec Pene Pati, Julie Fuchs, Elda dreisig, Jakub Józef Orlinski… ; direction : Mark Minkowski), Falstaff (avec Ambrogio Maestri, Mattia Olivieri, Violetta Urmana…) ou Tristan et Isolde (avec Stephen Gould, René Pape, Elena Pankratova…).

À Bilbao, on aura le choix entre Le turc en Italie (direction : Christophe Rousset, mise en scène : Emilio Sagi), Alzira de Verdi (avec Hui Hé), Samson et Dalila (avec Ekaterina Semenchuk et Marco Berti), L’elisir d’amore et Tosca.

À Séville, on pourra voir Cosi fan tutte (avec Carmelia Remigio et Xabier Anduaga), Un bal masqué (avec Ramon Vargas et Lianna Haroutounian) ou Carmen (avec Ketevan Kemoklidze et Sébastien Guèze).

À Oviedo, enfin, la saison redémarrera avec Les puritains (avec Irina Lungu et John Osborn) puis ce sera Madame Butterfly, Fidelio (avec Stuart Skelton) et Les pêcheurs de perles.

Visuel :© Opéra de Valence CC BY 2.0

La 100e édition de la Foire de Chatou
« De la sexualité des orchidées » de Sofia Teillet ou l’occasion de rire et réfléchir
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *