Danse

« Heroes, prélude », ou quand la danse hip-hop entre au Panthéon

« Heroes, prélude », ou quand la danse hip-hop entre au Panthéon

18 avril 2015 | PAR Constance Delamarre

Le Centre des monuments nationaux lance cette année le cycle Monuments en mouvement, invitant quatre chorégraphe à investir des lieux patrimoniaux. Sur les thèmes de la mémoire et de l’existence, Radhouane El Meddeb a ouvert le bal mardi 14 avril avec Heroes, prélude…de la danse hip-hop au Panthéon !

De la danse au Panthéon, c’est une première. Radhouane El Meddeb a tenté le pari avec neuf danseurs urbains, fréquentant habituellement le Centquatre, fasciné par leur spontanéité et leurs corps révoltés. Même s’ils s’effleurent parfois, pas de contact ni de regard entre les danseurs pendant la performance. Chacun évolue dans sa propre gestuelle, pour exprimer pleinement son identité.

Heroes, prélude est un hommage à ces corps, héros de la danse, déterminés à danser et prouver leur existence. Quoi de mieux que le Panthéon, temple de nos Héros, pour exprimer la vie ! Sous l’immense coupole, les danseurs se concentrent sur une scène de 2 mètre sur 2, comme pour témoigner de leur petitesse face aux grands de l’Histoire. Mais quand la grande porte centrale s’ouvre pour faire jaillir la lumière sur les danseurs, Radhouane El Meddeb nous prouve que la danse hip-hop a sa place dans notre patrimoine. Ne serait-ce qu’un prélude ?

Monuments en mouvement, jusqu’au 15 septembre 2015. Tout le programme ici.

Visuels © CMN / Didier Plowy

Infos pratiques

[Critique] « Wayward Pines » en ouverture du festival Séries Mania au Forum des images
[Critique] « L’Impasse » de Quentin Mermet, ou le plaisir du vertige et de la désorientation
Constance Delamarre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *