World

[Live-report] Vieux Farka Touré & Idan Raichel enflamment Jazz’n Klezmer au New Morning (25/11/2014)

[Live-report] Vieux Farka Touré & Idan Raichel enflamment Jazz’n Klezmer au New Morning (25/11/2014)

26 novembre 2014 | PAR Yaël Hirsch

Après un premier disque enregistré à Tel-Aviv, c’est à Paris que le pianiste israélien Idan Raichel et le guitariste malien Vieux Farka Touré ont enregistré leur deuxième collaboration. Avec plusieurs autres grands musiciens, ils sont venus apporter ne nouvelle fois (voire notre live report de l’ouverture de Jazz’n Klezmer il y a deux ans) la fougue de leur métissage réussi à l’âme du Festival Jazz’n Klezmer. Un Festin.
[rating=4]

Au moment où le collectif entre en scène à 21h, la salle est archi-comble. On a enlevé la plupart des chaises du new-morning et la salle est prête à décoller au moindre geste des artistes. Qui s’installent et s’en donnent à cœur joie. Pianiste élégant, Idan Raichel dit qu’il parle beaucoup quand il est heureux. Il évoque aussi bien les conditions joyeuse de sa rencontre avec Vieux Farka Touré dans un aéroport de Berlin, que le souhait de voir sa musique jouée dans 800 ans dans une synagogue d’Amérique du sud,  ou encore que la manière dont certaines musiques expriment l’âme de certaines nations. Il tape en complicité avec son binôme malien sur ses touches ou gratte les cordes de son piano à pleine main.

Homme de moins de mots, mais d’une maestria et d’une charisme ébouriffants, Vieux Farka Touré dit une parole en hébreu et accueille deux magnifiques chanteuses africaines pour varier et vriller sur le rythme répétitivement endiablé que Idan Raichel et lui-même leur offrent en piédestal. Mais le plus émouvant vient à la fin, presque en bis, après deux généreuses heures de concerts : le seul piano de Idan Raichel avec la guitare et la voix de Vieux Farka dans leur magnifique duo « L’amour ». Et un final malien avec un « Ai du » à tirer les larmes au public resté danser en foule dense jusqu’au bout; Un magnifique concert, mémorable dans l’histoire d’un festival Jazz’n Klezmer qui continue à fêter sa treizième année dès ce mercredi 26 novembre avec Eli Degribi Quartet au Mahj.

visuels : yael hirsch

Pour sa 11e édition, le Main Square Festival d’Arras envoie du lourd avec quatre premiers noms révélés !
[Live report] Bombay Bicycle Club au Bataclan
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *