Musique
Rock the pistes-J 2- La révélation Mani

Rock the pistes-J 2- La révélation Mani

25 mars 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

En ce dimanche 25 mars extrêmement ensoleillé, l’événement attendu était la venue de Gérald de Palmas dans les Alpes Suisses à Champery-Les Croisets. Et pourtant, c’est à Montriond-Les Lindarets que la bonne surprise a jailli, elle se nomme Mani Hoffman.

11h du mat, aucun skieur n’a envie de s’arrêter. Coup de chance numéro 1. Il faut passer par le télésiège des Lindaret pour joindre Avoriaz, coup de chance numéro 2, Médi devait venir, a annulé, Mani s’est proposé au pied levé. Alors, le monsieur a décidé de mettre l’ambiance !

Il arrive en tenue traditionnelle pour l’endroit… tee-shirt et …pantalon de ski ! Histoire de faire « scène », il enrobe sa jolie silhouette d’une chemise en jean qui n’irait pas à grand monde sauf à lui. Inconnu le bonhomme ? Pas du tout en fait. La voix de Starlight des Supermen Lovers, c’était lui. Friand des scènes éléctro, il est aussi fondu de pop, de rock et à bien écouter sa (bonne) prestation aussi de hip hop. Il sait bien s’entourer de musiciens totalement rock qui sauvent les titres d’une tendance lourde à la pop masterisée. Mani joue le tout pour le tout, il  présente ici son album  » Heroes of today » sorti le 30 janvier dernier.

Sa première partie se veut dansante sans être dance floor. L’arrivée du déjà tubissime « Bang Bang » fait se remplir la jauge pleine de neige. Il maintient son public alerte par un dialogue permanent, une jolie reprise de U2 With or without you pour les amener vers des sons plus engagés, aux accents métals et hip hop par instants. Rien à dire, sur scène, Mani déchire et son album regorge de chansons entêtantes qui mettent de bonne humeur.

Le temps de sauter dans un télésiège et de passer la frontière, il est alors 13H30, même en Suisse. Gérald De Palmas arrive, terrain conquis. La foule est ici bien là. Il égraine ses tubes, les anciens et les actuels sans se soucier du public présent. Pas de rappel. Pas de petit mot. L’effet est celui d’un disque écouté non pas chez soi mais face au Mont Blanc, cela n’est pas désagréable mais on attend bien plus d’une prestation d’une référence de la chanson française.

Crédit Photo : Léonard Porche

 

La reine oubliée réssuscitée par Françoise Chandernagor
Cinérama, une sélection des meilleurs plus mauvais films du monde, réjouissante BD de Charles Berberian
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Rock the pistes-J 2- La révélation Mani”

Commentaire(s)

  • Alain

    Bons articles très réalistes de la part de Amélie, qui c’est dommage n’a pas pu participé à tous les concerts.
    Amicalement
    Alain

    mars 29, 2012 at 17 h 50 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture