Rap / Hip-Hop
Maska : « J’ai l’impression d’être devenu un adulte » (Interview)

Maska : « J’ai l’impression d’être devenu un adulte » (Interview)

12 février 2021 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Si son visage et son nom paraissent familiers aux amateurs de musique urbaine, c’est qu’il est l’un des membres du groupe Sexion d’assaut aux côtés notamment de Gims et Black M. Après deux ans d’absence depuis sa mixtape Préliminaires Vol.2 en 2019, Maska sort son nouvel EP « Etoile de Jour ». Ce projet procède la sortie future d’un album qui portera le même nom. 

A l’occasion de la sortie de son EP, Toute la culture a rencontré le rappeur chez BMG dans le 9e arrondissement de Paris. 

Propos recueillis par Kevin Sonsa-Kini.

Toute la culture : Votre EP « Etoile de Jour » parle beaucoup d’amour. Pourquoi vous en avez fait le thème central de l’EP.

Maska : C’est vrai que l’amour prédomine beaucoup dans l’EP. Je voulais aborder ça à ma manière. J’ai toujours été un artiste sentimental. Quand j’étais plus jeune, ces sentiments se traduisaient par une révolte envers les phénomènes de société. Mais à l’âge de la trentaine, j’essaie d’être authentique dans ma musique. C’est pour cela que l’amour transparaît de plus en plus. 

A travers l’EP, est-ce que vous vouliez faire une sorte de thérapie ou une remise en question de vous-même ?

Ce n’est pas forcément volontaire. Je ne pense pas qu’on se dit qu’on va faire une thérapie de nous-même. Mais, ça aide énormément de mettre les mots sur les choses et de communiquer. En tout cas, ça m’a donné un effet de relâchement. 

« Quand tu es authentique et que tu parles des choses qui te touchent profondément, c’est là que tu touches le plus de gens. » (Maska) 

Les chansons « Jamaimer » (Jamais aimer) en duo avec Tayc et « Vérité » sont-elles inspirées d’une histoire douloureuse que vous avez vécue ? 

C’est vrai que « Jamaimer » est une chanson presque biographique mais « Vérité » l’est un petit peu moins. Mais effectivement dans ma musique, je m’inspire pas mal de ma vie. Quand tu es authentique et que tu parles des choses qui te touchent profondément, c’est là que tu touches le plus de gens. C’est ça qui est un peu paradoxal dans la musique. Mais j’essaie de faire en sorte que ça ne soit pas trop intimiste non plus même si c’est vrai que je me livre beaucoup. 

Vous préparez un album  qui s’appellera également « Etoile de jour ». Sera-t-il celui de la maturité pour vous ?

Exactement. Lorsque j’ai quitté Sexion d’assaut, j’ai fait un premier album Espace-temps en 2014, que j’ai plus abordé comme un EP. Et là, à force de sortir des mixtapes, je considère que je suis arrivé à maturité artistique. Je me sens vraiment en accord avec ma musique, autant sur les textes que sur la mélodie. Mais aussi sur la composition, la réalisation, l’image…  J’ai l’impression devenu un adulte même si j’ai la trentaine passée depuis plusieurs années. Je pense qu’on met du temps à devenir adulte. Là, j’ai conscience des valeurs que j’ai, d’être en accord avec moi-même et ça se ressent dans ma musique. J’en suis satisfait.

Photos : © BMG 

MaskaEtoile de Jour (8 titres)=1. Honneur, 2. Voie Lactée (avec Lefa & Lord Esperanza), 3. Jamais aimé (feat Tayc), 4. Vérité, 5. Sans fin, 6. S’aimer seul (avec S.Pri Noir), 7. Casque intégral (avec Lylah), 8. Toutes les

Le mythique pianiste de jazz Chick Corea meurt à l’âge de 79 ans
Agenda du week-end du 13 Février
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture