Pop / Rock
[Live report] MS MR au Silencio : récital privé envoûtant et prometteur

[Live report] MS MR au Silencio : récital privé envoûtant et prometteur

07 décembre 2012 | PAR Bastien Stisi

Quelques démos publiées sur le web fin 2011, des labels qui s’arrachent le premier EP du duo, des   prestations lives éparses mais remarquées, un tube somptueux (« Hurricane »), et une prestation tout en douceur et en modestie, hier soir, au Silencio. Les MS MR, géniteurs émergents et méconnus d’une vague électro teintée de new-wave et de nostalgie noire, se sont fondus avec perfection et minutie dans l’environnement baroque et élégant du club le plus mystérieux de la capitale.

Encavé dans le ventre gracieux de la cité parisienne, le Silencio roucoule, à l’abri du profane et de la moiteur obscure du mois de décembre, insensible aux trépidations du monde extérieur et de la rue Montmartre. Havre de paix magnifique et feutré réservé à un public d’initiés, les oreilles de ses privilégiés membres, dès lors, doivent recevoir le même traitement que celui que l’on accorde à leurs yeux, eux qui accueillent continuellement au sein des rétines les contours disparates, nichés et idéaux d’un design abondamment célébré. Le duo new yorkais et la magnificence de la voix de Lizzie Plapinger, justement, ont jusqu’alors envoûté tous ceux qui se sont frottés aux extraits de Candy Bar Creep Show, et s’apprêtent, ce soir, à faire de nouvelles victimes.

Aux alentours de 23 heures, les MS MR profitent de l’extinction des lumières tamisées du Silencio pour entrer discrètement sur scène, de modestes bières dans le creux de la main, comme un écho malin et décalé aux délicieux et ruineux French Pearl, cocktails sophistiqués que les gorges de l’audience du club n’ont pas encore tout à fait terminées d’écouler. Un cri planant et baroque, alors, s’échappe de la bouche du claviériste, comme une introduction loufoque à la prestation qui est en train de se préparer, et un appel à l’attention d’un public qui prend son temps pour se regrouper autour de la superbe scène sur laquelle trône désormais le duo, multiplié par deux pour l’occasion.

Il suffit que Lizzie Plapinger se décide à faire fonctionner ses cordes vocales et laisser échapper sa voix puissante et sublime pour que le charme s’opère. Le sourire continuel, la gestuelle sexy, les mèches bleutées, les collants à pois, l’allure et l’attitude rafraîchissante de la chanteuse établissent un joli contraste avec les sonorités sombres et solennelles émanant des guitares, des claviers et de la batterie des MS MR.

De la complainte douce et mélancolique de « Strings », à l’ambiance dark et dansante de « Bones », le groupe interprète joliment son électro fragile et assurée, mais ne peut malheureusement offrir au Silencio qu’une prestation d’une demi-heure. Le duo, il est vrai, n’a encore sorti qu’un EP, Candy Bar Creep Show, et ne dispose pas encore d’un répertoire suffisamment large pour emporter son public vers des horaires plus tardifs. La sono du club, elle, est toujours aussi impeccable, et nous permet de nous imaginer, le temps de quelques instants, les MS MR en bande-son d’un film de David Lynch, fabuleux spectre planant continuellement dans les travées rubicondes du club.

En guise de clôture, le quatuor interprète le sublime « Hurricane », souffle électro soul dévastateur,  tube phare du groupe dont certaines lèvres dans le public semblent avoir déjà retenues quelques paroles. Quelques instants plus tard, dénudé de ses instruments et descendu de son estrade siroter quelques verres, le groupe se verra entourer d’un large public, venu lui dire avec courtoisie toute son admiration et toute son envie de le réentendre au plus vite. Ce soir, les MS MR quitteront la capitale et remontreront sur scène à l’occasion des Bars en Trans de Rennes. L’ambiance, murmure-t-on, risque d’être quelque peu différente.

Visuel : (c) pochette de Candy Bar Creep Show de MS MR

Cristaux et santé, les pierres se libèrent de la magie
Loïc Touzé nous donne La chance d’accéder à la création
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

One thought on “[Live report] MS MR au Silencio : récital privé envoûtant et prometteur”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *