Musique
Playlist de la semaine (22)

Playlist de la semaine (22)

29 juin 2013 | PAR Bastien Stisi

500x500-000000-80-0-0Le retour timoré des Arctic Monkeys, la flamme d’électro pop balancée par le leader d’Hot Chip, et les Yeasayer qui repassent sur le fabuleux « Hurricane » de MS MR…la playlist de la semaine, rendez-vous hebdo confectionné par Toute la Culture, rien que pour vos oreilles et pour vos tympans exigeants : 

1. Arctic Monkeys, « Do I Wanna Know »

Alex Turner et les Arctic Monkeys ont dévoilé ces jours-ci le premier extrait de leur cinquième album à paraître en septembre, simplement intitulé AM, que les anglais présenteront au public parisien à l’occasion d’une date au Zénith le 7 novembre prochain. Un morceau empli d’une pureté et d’une solennité rock sans artifices qui laisse entrevoir un disque aussi apaisé que la seconde partie de Suck It And See. Même pas trentenaires, et déjà scandaleusement assagis, les anciennes fureurs de la scène indie rock britannique ?

2. Joe Goddard, Mara Carlyle, « She Burns »

En marge de la diffusion par les britanniques d’Hot Chip du stupéfiant clip de « Dark & Stormy » (« ahouuuuuuuu »), le cerveau sophistiqué du groupe Joe Goddard a fait paraître de son côté un morceau que l’on imagine extrait d’un album en devenir, en collaboration avec l’anglaise Mara Carlye. Si le titre « She Burns » se révèle véritablement incandescent, c’est assurément plus par la sensualité électro et le groove house qui accompagnent le morceau que par la morbidité blanchâtre du clip accompagnateur…

http://www.youtube.com/watch?v=BqyBd8UQ-s4

3. Sexy Sushi, « Calvaire »

Bonheur foutraque et synthétique de virulences libertaires, d’anticonformisme incendiaire et de nihilisme sans espoir teinté parfois d’une pointe de mélancolie réaliste, le dernier album des Sexy Sushi, Vous n’allez pas repartir les mains vides ?, affirme la progression et la maturité synth punk du duo le plus décalé et le plus drôle de l’hexagone. Loin du « Calvaire » auto caricatural et du pauvre premier degré, proche de l’essentiel et du véritable chant des révoltés.

http://www.youtube.com/watch?v=2ppJJnmAqr0

4. Ellery Roberts, « Kerou’s Lament »

Pendant que ses complices de WU LYF se salissent les mains avec le projet Los Porcos et que l’ex bassiste du groupe Tom McClung s’essaye à la carrière solo avec la nomination Francis Lung, le mancunien Ellery Roberts, toujours plein de la même voix caverneuse et torturée, revient avec un premier morceau solo héroïque et mélancolique intitulé « Kerou’s Lament ». C’est pas la joie dans la tête du britannique, mais c’est un plaisir dans nos oreilles.

http://vimeo.com/68769690

5. Wampire, « Orchards »

Aperçus pour la première fois à Paris la semaine dernière à l’occasion d’un concert très endiablé à l’Espace B, les gentils Wampire de Portland, Orégon, renouvellent avec noblesse et brillance une synthpop qui zieute davantage vers le lendemain que vers l’hier des années 80. Morsure dans le cou et dans les oreilles. Contamination immédiate.

6. Mein Sohn William, « Our Naked President »

Si Tristan Tzara avait vécu au temps des tables de mixage, des pédales loops et des arrangements numériques hybrides, il aurait sans doute pris l’apparence et le sobriquet faussement germanique de Mein Sohn William, duo rennais génialement foutraque autoproclamé « dadaïste et lo-fi » pour le bien de la postérité et de la libération des esprits. Ici, Dorian Taburet et Antoine Bellanger célèbrent, d’une manière follement colorée et déstructurée, la figure dénudée du président américain Barack Obama…

7. Yeasayer, « Hurricane » (MS MR cover)

Alors que le premier album du sublime duo new yorkais MS MR Second Hand Rapture est désormais disponible, habillement porté par le vertigineux morceau « Hurricane », leurs congénères de Yeasayer en ont profité pour repasser sur l’ouragan organique aux fabuleuses aspirations tubesques en y intégrant quelques pétillements électroniques et déstructurant rénovateurs à souhait.

http://soundcloud.com/msmrsounds/ms-mr-hurricane-yeasayer-remix/s-C2Agz

Visuel (c) : pochette de Do I Wanna Know ? de Arctic Monkeys

L’homme Lavant
Ibrahim Maalouf, artiste jazz de l’année !
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture