Métal
Décès de Joey Jordison : le batteur tombe le masque

Décès de Joey Jordison : le batteur tombe le masque

28 juillet 2021 | PAR Simon Théodore

Âgé de 46 ans, Joey Jordison, l’ex-batteur de Slipknot est décédé dans la nuit du 26 juillet. Connu pour son jeu de batterie et ses nombreuses collaborations, la planète métal se retrouve, une nouvelle fois endeuillée.

La triste nouvelle est tombée cette nuit et la planète métal s’est réveillée en deuil. Âgé de 46 ans, le batteur Joey Jordison est décédé dans la nuit. Cofondateur du groupe masqué Slipknot en 1995, il fut également batteur live pour Metallica et a participé à de nombreux autres projets musicaux dont le groupe d’horror punk Murderdolls où il officiait comme guitariste. Après quatre albums et dix-huit ans de collaboration, la bande de Des Moines (Iowa) annonçait en 2013 sa séparation avec le musicien. Atteint d’une myélite transverse, maladie qui lui fit perdre temporairement l’usage de ses jambes, il est revenu sur le devant de la scène avec le supergroupe Sinsaenum, composé de membres de Dragonforce, Mayhem et Loudblast.

Batteur hors paire malgré sa petite taille, il était également un compositeur talentueux et reconnu dans la scène métal. En 2005, à l’occasion du vingt-cinquième anniversaire du label Roadrunner, il fut choisi comme l’un des quatre capitaines aux côtés de Dino Cazares (Fear Factory), Robb Flynn (Machine Head) et Matthew Heafy (Trivium). Ensemble, ils ont dirigé une équipe de cinquante sept musiciens pour composer des titres originaux afin de fêter le quart de siècle d’un des labels les plus importants du monde métal.

Sans faire l’unanimité auprès de toute la communauté, Slipknot a initié dans les années 2000, à une époque où le neo metal explosait, toute une génération de métalleux par la fureur des guitares et les blast-beats. Nombreux sont ceux qui ont découvert le petit batteur sur son tricycle dans le premier clip du groupe « Spit it Out » inspiré par le film Shining. Caché derrière son masque d’Halloween et ses fûts, ceux qui l’ont vu en concert se souviendront également de ses solos de batterie, le faisant jouer à la verticale. En 2010, Slipknot avait déjà subi de plein fouet le décès de son bassiste Paul Gray. Aujourd’hui, les hommages se multiplient et nombreuses sont les pages Facebook arborant un fond noir. Depuis un demi-siècle, la musique métal continue de vieillir mais les bons musiciens ne cessent de partir trop tôt…

Visuel : (c) Rezter

[Cannes 2021, Cannes Première] JFK revisited – Through the looking glass, vaste documentaire signé Oliver Stone
Avignon OFF : Alegro Molto Barabaro, le totalitarisme dansé de Ifjú Szivek Dance Theatre
Simon Théodore

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture