Musique
Les annonces tonitruantes du Centre national de la musique

Les annonces tonitruantes du Centre national de la musique

03 novembre 2020 | PAR Lalouchi Naoual

À l’occasion de la conférence de presse du Centre national de la musique qui a eu lieu ce matin même, retour sur les informations clés à retenir. 

La création d’un Centre national de la musique fut évoquée pour la première fois dans les années 70 par Marcel Landowski alors nommé directeur de la musique au ministère des affaires culturelles. Et pourtant c’est seulement le 1er Janvier dernier que cet établissement au service de la filière musicale a vu le jour.  Cependant, le 1er Novembre 2020 restera une date clé pour le Centre National de la Musique. 

Une fusion prometteuse 

En effet à l’occasion de la conférence de presse qui a eu lieu ce matin le CNM a annoncé une fusion avec cinq organismes historiques de la musique et des variétés. C’est ainsi que le CNM réunit les équipes de l’ancien Centre national de la chanson, des variétés et du jazz(CNV), du Fonds pour la création musicale (FCM), du Bureau Export (Burex), de l’IRMA et du CALIF.

Cette fusion permettra au premier établissement public au service de la musique et des variétés de répondre au mieux à ses 12 missions. Lesquelles mettant un point d’honneur à la connaissance, la diversité, l’égalité femmes/hommes, la création, le patrimoine musical, l’innovation, les territoires, l’international, l’information, la formation, le développement durable et enfin l’éducation artistique et culturelle. 

Le Centre national de la musique face à la crise sanitaire 

C’est tout de même dans un contexte extrêmement difficile du à la situation sanitaire actuelle que le CNM fait ses premieres armes. La crise sanitaire n’a pas épargné le monde musical et plus particulièrement les producteurs de spectacles privés, les artistes interprètes, les auteurs et les compositeurs. 

Le CNM a ainsi bénéficié d’un soutien des pouvoirs publics et du ministère de la culture avec le soutien de Roselyne Bachelot. Le budget initial d’un montant de 46 millions d’euros à été ré évalué avec une augmentation de 376% pour soutenir la filière face à la crise. C’est ainsi plus de 100millions d’euros déjà mobilisés en 2020 comprenant 82,4 millions d’euros d’aides exceptionnelles pour soutenir la filière face à la crise sanitaire et de 25 millions d’euros au titre des programmes d’aides habituels. Le budget prévisionnel pour l’année 2021 est quant à lui estimer à 200 millions d’euros. Ce dernier comprend le projet de financement du futur site. 

Un futur site emblématique pour le CNM 

En effet le projet d’une maison commune de la musique est en cours, cela permettra aux équipes du Centre national de la musique, à ses acteurs et au public de s’y retrouver. Un lieu de travail, de formation et d’information verra ainsi le jour dans l’immeuble AIRTIME dans le 13ème arrondissement de la capitale. 

Un espace sous forme de « café culture » sera ouvert au public avec la mise à disposition d’une librairie proposant des ouvrages sur la musique et des supports de formation. Un espace de diffusion live en format showcase est également envisagé. Ce sera l’occasion de baigner dans la culture musicale en plein coeur d’un arrondissement culturellement riche, localisé proche de la Bibliothèque nationale de France, du cinéma MK2 et de nombreux bars et restaurants. Une belle adresse à retenir post-confinement. 

 

Visuel : ©Laetitia Larralde

Forces Vives : le renouveau de la culture bordelaise
Les spectacles classiques et lyriques à voir en ligne la semaine du 2 novembre
Lalouchi Naoual

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *