Jazz
Stacey Kent au Théâtre Marigny, un concert onctueux

Stacey Kent au Théâtre Marigny, un concert onctueux

29 juin 2022 | PAR Geraldine Elbaz

Le 8 juin dernier, le Théâtre Marigny mettait à l’honneur Stacey Kent, accompagnée de ses musiciens Jim Tomlinson (sax et percussions) et Art Hirahara au piano, lors d’un concert intimiste et envoûtant. Entre reprises veloutées et compositions originales de son dernier album Songs from other places, la chanteuse américaine a offert une soirée lumineuse à son public, sous le signe de la délicatesse et du ravissement.

Stacey Kent live, un moment privilégié

Aller écouter Stacey Kent en concert est un moment privilégié, la promesse d’une soirée hors du temps, où l’artiste conjugue avec élégance beauté et sensibilité. Avec sa voix exquise et enchanteresse, elle touche son public en plein cœur. Elle part en voyage et nous emmène avec elle dans un ailleurs ouaté. Entre deux chansons, elle aime échanger avec son public, partager des anecdotes, raconter à quel point elle est heureuse d’être là, devant nous, sur scène, après ces années compliquées… 

Entourée de ses musiciens mais avant tout partenaires depuis toujours, elle aime rappeler que Jim Tomlinson, compositeur, arrangeur, multi-instrumentiste, producteur, est aussi son mari et que son pianiste, Art Hirahara, est un ami fidèle. La complicité du trio est tangible. Grand bonheur d’être là donc, de chanter en anglais et en français, de proposer un répertoire éclectique et savoureux. 

Songs from other places & titres Bonus 

En cette belle soirée de juin, nous aurons ainsi la joie d’écouter en live pour la première fois quelques titres de Songs from other places, son dernier album sorti en septembre 2021. Nous apprendrons qu’une nouvelle version spéciale de l’album vient d’être éditée avec 5 titres bonus. Stacey Kent y revisite notamment des chansons de Paul Simon (American Tune), d’Antonio Carlos Jobim (Bonita), de John Lennon et Paul McCartney (Blackbird). Avec I Wish I could go travelling again et Tango in Macao, elle pose sa voix sur les mots de Jim Tomlinson et de Kazuo Ishiguro, Prix Nobel de Littérature 2017.

Tout l’album est sublime alors imaginez les salves d’émotions dans la salle : les artistes sont devant vous, dans un cadre exceptionnel, les lumières chaudes créent une ambiance intime, renforcent le sentiment de proximité et puis cette voix soyeuse qui touche l’âme, qui nous enveloppe de douceur, nous habille de velours et fait résonner les notes autrement.

Dans un souffle poétique, Stacey Kent nous interprètera également Les eaux de mars, la version française d’Aguas de Março de Jobim, dont les paroles traduites par Georges Moustaki en 1973 nous enchantent. Enrobé de tendresse, presque chuchoté à l’oreille d’un public conquis, le texte fabuleux nous apparaît dans une nouvelle dimension. 

De magnifiques reprises de chansons très célèbres comme Avec le temps (Léo Ferré), Under Paris skies (Andy Williams), ou encore If you go away, version anglaise de Ne me quitte pas (Jacques Brel) viendront ponctuer de délices cette soirée unique. 

Cerise sur le gateau : Smile de Charlie Chaplin. 

Un très très beau cadeau.

Visuel : (c) Kamilja Barejka

Stacey Kent au Théâtre Marigny

Avec Stacey Kent (chant), Jim Tomlinson (sax, percussions) et Art Hirahara (piano)

Le 8 juin 2022 

Les Extatiques et la défense du vivant
Sysa : « Le rap m’a permis de m’ouvrir un peu plus » (Interview)
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture