Jazz
Le Trio de Baptiste Trotignon célèbre les 40 ans du Sunset !

Le Trio de Baptiste Trotignon célèbre les 40 ans du Sunset !

05 février 2022 | PAR Geraldine Elbaz

Au lendemain de la grande soirée d’anniversaire du Sunset au Châtelet, Baptiste Trotignon embrasait la scène du Sunside, accompagné de Tony Rabeson à la batterie et de Viktor Nyberg à la contrebasse. Les 40 ans du temple du jazz de la rue des Lombards continuent d’être fêtés avec la crème de la crème des artistes !

Samedi 29 janvier à 21h, le Sunside affiche complet pour le concert de Baptiste Trotignon. Nous avons rarement vu autant de monde dans cet espace dédié aux amoureux du jazz. Dès le premier morceau joué, la magie opère. Nous sommes immédiatement plongés dans une ambiance ouatée et réconfortante. La symbiose entre les musiciens est formidable. Leur complicité est palpable.

Quel bonheur d’écouter ces mélodies lumineuses, accompagnées d’accords chauds et enveloppants, soutenus par une rythmique douce ou flamboyante. Les cordes de la contrebasse, grave et puissante, enrichissent la texture, renforcent la matière, offrent profondeur et relief aux sonorités envoûtantes du piano. La batterie souligne le rythme, envoie une pulsation essentielle et transcende tout. Tony Rabeson nous offre, comme il en a l’habitude, un jeu d’une délicatesse et d’un raffinement inouï.

Baptiste Trotignon joue et les notes s’envolent ! Son style est à la fois fiévreux, fou, génial, exalté mais aussi confidentiel, poétique et langoureux. On oscille entre fougue et murmure. Un délice.

Le trio nous enchante et nos sens sont exacerbés. Quelle intensité, quelle technique de jeu, quelle beauté incandescente !

« Merci aux clubs de jazz d’exister ! » nous dit Baptiste Trotignon, micro en main et visiblement heureux de pouvoir jouer dans une ambiance aussi chaleureuse.

Not for Debby, Moon and Sand, Nette, L’amer à boire feront partie des morceaux choisis pour cette belle soirée. Une reprise magnifique du tube d’Elton John Your Song nous éblouira.

De Miles Davis à Charlie Parker en passant par Bill Evans ou Duke Ellington, les plus grands seront convoqués dans la musique sémillante et colorée du trio. On croira même entendre à un moment du Ravel, sur une rythmique hypnotique proche de celle du fameux Boléro. Magnifique.

Pour le 2ème set, nous aurons la chance d’applaudir Stéphane Belmondo, invité surprise, qui nous bercera au son velouté et chatoyant du bugle.

Le public est sous le charme, irréductiblement.


Visuel : (c) GE

Baptiste Trotignon Trio

Au Sunside

Le 29 janvier 2022

« L’enfant de l’entre-deux » : récit d’une jeunesse entre l’Algérie et la France par Marc Sadoun
Journées cinématographiques dionysiennes 2022 : une année sur les ambiguïtés et les doutes, de la politique à Dan Sallitt
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture