Musique

Interview d’Airnadette: entre postiche et mode de vie

Interview d’Airnadette: entre postiche et mode de vie

13 janvier 2012 | PAR LLT

Les Airnadette, pour ceux qui ne connaissent pas encore, c’est Gunther Love, le double champion du monde de Air Guitar, et cinq personnages plus barrés les uns que les autres. Ils font du  Air Band, c’est-à-dire qu’ils jouent de la musique sans instruments et chantent sans micros, mais avec une brosse à cheveux s’il vous plaît. Et ils reviennent sur scène à partir du 19 janvier pour de nouvelles aventures musicultes.

Gunther Love, Moche Pitt, Scotch Brit, M-Rodz, Jean-Françoise et Château Brutal repartent chanter en playback dans toute la France. Après une escale à Paris du 19 au 27 janvier, ils sillonneront bien peignés mais une brosse à cheveux à la main les scènes de l’hexagone. Leur spectacle Comédie Musiculte, c’est des tubes et des scènes de films cultissimes pendant 1h15. Vous les mettez dans un shaker, vous laissez la Airnadette’s touch opérer. Vous obtenez un nouveau genre de concert, sans instrument mais très musical, sans chant, mais infiniment vocal et surtout avec cent blagues( à la minute).

Les membres d’Airnadette ont un parcours qu’on pourrait qualifié de classique dans le milieu. Ils se sont tous rencontrés lors de concours d’Air Guitar ou de brosse à cheveux( concours de playback). Un beau jour, ils décident de monter deux trois sketchs très énergique en playback et sans instruments. Et trois ans plus tard, ils ont fait une tournée à travers les États-Unis, sont invités en première partie de M et ils ont monté un show de plus d’une heure qui cartonne partout où ils passent.

Les Airnadette prétendent être des écologistes de la culture. Leur came, ce sont les tubes remixés, remasteurisés et repris par des chanteurs à mèche (qui penche à gauche). Mais aussi les classiques du rock. La formule fonctionne parce que ces musiques sont cultes et qu’avec un humour bien dosé et une pointe d’ironie, le public craque, et il a bien raison.

Lors de l’interview, Scoth Brit divague et se laisse aller à quelques dictons philosophiques: «  si la connerie est un art, nous sommes de très grands artistes ». Attention ce n’est pas de la « connerie méchante ». C’est une forme de connerie légère, presque fédératrice. Le Airband prend l’exemple d’un concert à Tignes. Pendant le rappel, le public est monté sur scène et a commencé à danser sur leur spectacle. La petite troupe s’est délectée et à jouer les spectateurs. Comme le dit Gunther Love, la foule qui s’amasse à leurs spectacles est le 8e musicien des Airnadette.

La troupe de comédiens réalise presque tout de ses petites mains( 14 au total). Ce sont presque des autarciques de la conception de spectacles. Ils choisissent les musiques, les scènes cultes de films et château brutal, qui s’est découvert un talent pour le dessin, a même réalisé le logo d’Airnadette. Si vous allez les voir en « concert », vous pourrez entendre les répliques de Dikkenek suivre celles d’un Jean Renoir. Côté musique, le Airband danse et chante sur Britney Spears autant que sur Diam’s et la Airbatterie atteint son paroxysme avec des groupes tels que Korn ou Queen of the Stone Age.

Pour ce qui est des projets à venir, la joyeuse bande de trentenaires va adapter le spectacle en anglais. Avec bien sûr des références cinématographiques et musicales différentes. Mais le shaker Airnadette est toujours présent. Et cela va peut-être leur ouvrir les portes de la mythique et légendaire tournée mondiale. Ce serait une première pour un Airband.

Une compilation du spectacle fait même son petit bonhomme de chemin. Vous imaginez: un groupe qui ne joue pas de guitare et qui ne chante pas signer chez une grande maison de disques. Comme le dit si bien le leader introverti du Band, Gunther Love: « nous sommes au summum de l’imposture musicale ». Et le comble de l’imposture, c’est sûrement Moche Pitt et sa couverture pour un magazine spécialisé de guitares, Guitar Part. Sans même s’user les doigts à en avoir des cloques dignes des films D’Hitchock, il se retrouve en couv’ à côté des Matthew bellamy et des groupes tels que Placebo.

En fait, les Airnadette ont mis en scène ce que tout le monde fait chez soi, la salle de bains fermée à clefs, le regard dans le miroir et une brosse à dents en guise de micro. Ils ont démocratisé le playback de salle de bains avec bien sûr un brun de talent et quelques blagues chaloupées. Et cela fonctionne puisque tous les chanteurs anonymes de baignoires ou de toilettes se retrouvent aux concerts des Airnadette.

H&M lance le prix du Design
Philippe Katerine tel un ananas
LLT

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *