Arts
Philippe Katerine tel un ananas

Philippe Katerine tel un ananas

13 janvier 2012 | PAR Clementine Athanasiadis

Philippe Katerine a carte blanche à la Galerie des Galeries Lafayette du 4 avril au 2 juin 2012. Cet artiste décomplexé et loufoque, nous dévoile une autre de ses multiples facettes.

Tel un ananas que l’on coupe en tranche, Philippe Katerine a voulu découper son exposition en plusieurs salles comme autant d’univers mental, sensoriel et musical. L’exposition Comme un ananas, débute par une série de dessins présentés en diptyques. Le premier est le portrait d’une personnalité dans une situation, on s’en doute, absurde, avant de disparaître dès le second dessin. L’exposition se poursuit alors avec des apparitions propres à l’univers de Philippe Katerine. Et pour cause, Comme un ananas évoque notamment un thème cher à l’artiste : les acteurs de la vie publique qui entrent et sortent de nos propres vies. C’est à travers ce jeu d’absences mais aussi d’indices, que l’artiste ouvre une réflexion sur les apparences. Une réflexion qui étonne peu quand on sait que le chanteur s’amuse à déguiser en reine d’Angleterre, en basketteur, en pape ou encore en travesti et ce aussi bien dans ses clips que sur scène. Si l’artiste est connu avant tout comme un chanteur mais aussi comme un acteur (Je suis un no man’s land), il a également signé Doublez votre mémoire paru en 2007 où il commentait ses souvenirs mêlant dessins, textes et collages. C’est presque avec naturel, que Philippe Katerine réalise sa première exposition. Un artiste inclassable on vous dit !

Interview d’Airnadette: entre postiche et mode de vie
New Frontier : l’art américain entre au Louvre
Clementine Athanasiadis

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture