Electro
[Chronique] « II » de Moderat : berlinois do it better

[Chronique] « II » de Moderat : berlinois do it better

08 août 2013 | PAR Bastien Stisi

moderat[rating=5]

Lorsque la scène electronica berlinoise regroupe ce qu’elle a de meilleur et l’associe dans un seul et même projet, c’est toute la scène IDM internationale qui s’incline, et qui accueille comme il se doit le second album de Moderat, très sobrement intitulé II, fusion idéale d’electronica et de pop en même temps que des projets d’Apparat et de Modeselektor. Un véritable chef-d’oeuvre.

Quatre ans après un premier opus marqué par un retentissant succès critique, Gernot Bronsert et Sebastian Szary de Modeselektor et Sascha Ring d’Apparat, passés l’un comme l’autre par le label de l’omnipotente dj et productrice Ellen Allien Bpitch Control, reviennent avec un deuxième album orienté dans une identique verve fusionnelle d’électro érudite et d’essayages vocaux aériens, et accouchent d’un objet digital où la voix de Sascha Ring impose davantage encore que dans le passé la magnificence de son timbre ensorceleur et épique.

Sur « Bad Kingdom », le premier extrait de l’album, et sans doute plus encore sur les mélodies alambiquées de « Gita » et de « Therapy », la voix du leader d’Apparat s’évertue en effet à emprunter des sentiers d’une grandiloquence toujours plus puissante, qui tendent à le rapprocher de plus en plus d’un Thom Yorke germanophile et électrophile, comme l’envisageait déjà sa valorisation sonore du Krieg und Frieden du metteur en scène Sebastian Hartmann. On se souvient d’ailleurs justement des collaborations du philanthrope et très engagé leader de Radiohead aux côtés de Modeselkor, et notamment sur le cisaillé et téméraire morceau « This ».

Aux côtés de ces mugissements homériques et des arrangements IDM et gazeux de l’élégant dj/producteur/chanteur, la patte technoïde et underground de Modeselektor apporte une vigueur nouvelle et énergisante à un album ornementé d’une heure de lyrisme electronica, porté à son apogée sur la sublime montée en puissance minimale, flottante et bourdonneuse d’un « Milk » époustouflant d’intensité et d’émotivité.

http://vimeo.com/69801584

Certains murmurent qu’il pourrait déjà s’agir de l’un des meilleurs albums électro de cette année 2013. Il est bien possible que l’on commence par le murmurer également à leurs côtés…On pourra s’en persuader le 20 octobre prochain à l’occasion d’une date donnée par le trio berlinois au Trianon, qu’il conviendra de ne manquer sous aucun prétexte…

Visuel : © pochette de II de Moderat

Un clip de Sigur Rós réalisé à partir des photos Instagram de leurs fans
Ready (to be) made : encore quelques semaines pour aller au Bal
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *