Classique

Live-tchat avec Sabine Devieilhe vendredi 11 mars à midi

Live-tchat avec Sabine Devieilhe vendredi 11 mars à midi

10 mars 2016 | PAR Elodie Martinez

L’Opéra Grand Avignon reprend la coproduction de la Lakmé de l’Opéra Comique et de l’Opéra de Lausanne, entendue dans la salle parisienne en 2014 et déjà reprise depuis à Montpellier. Pour cet événement à ne pas manquer, la maison avignonnaise propose de chatter en direct le 11 mars à 12h30 avec celle qui reprend ce rôle dans lequel elle fut acclamée par le public et la critique. Nous parlons bien sûr de la soprano colorature Sabine Devieilhe.

La première fois que le public découvre Lakmé sous les traits de Sabine Devieilhe, c’est à Montpellier en octobre-novembre 2012 dans une mise en scène de Vincent Huguet. Public et presse s’accordent déjà à l’unisson sur la réussite de l’exercice : « La virtuosité qu’on exige ici de la colorature est de savoir mourir sur le fil : à ce jeu, la prometteuse Sabine Devieilhe excelle », « Sabine Devieilhe explose littéralement […] L’air des Clochettes, tant attendu, force le respect par la richesse des nuances que la jeune chanteuse y apporte, éloignant cette scène de la virtuosité gratuite, et éblouit par la précision des coloratures ainsi que la pureté adamantine du registre aigu, qui clôt cet air par un suraigu spectaculaire d’impact et de tenue ».

Cette première Lakmé était donc loin d’être la dernière pour la jeune femme : en janvier 2014, l’Opéra Comique offrait au public parisien une Lakmé désormais entrée dans les annales grâce à l’interprétation de la jeune soprano qui s’était alors une nouvelle fois révélée dans le rôle de la jeune hindoue, peut-être de façon encore plus sensationnelle qu’à Montpellier, faisant à nouveau l’unanimité (voir notre article). On parle alors de « sacre », de « sublime », de « triomphe », de « Lakmé de rêve » et certains la qualifient même de « LA Lakmé d’aujourd’hui » (cf Forum Opéra). Elle renouvelle l’exploit à Toulon en octobre 2014 où elle est de nouveau acclamée.

C’est donc avec un réel plaisir et une pointe d’impatience que nous attendons le retour de cette production de l’Opéra Comique mise en scène par Lilo Baur qui se jouera à l’Opéra Grand Avignon les 20 et 22 mars prochains. Florian Laconi, Nicolas Cavallier, Julie Boulianne, Julie Pasturaud ou encore Christophe Gay entoureront pour cette occasion Sabine Devieilhe (plus d’informations sur le site).

Loin d’être aussi inaccessibles que l’étaient les cantatrices d’antan, les artistes actuels n’hésitent plus à faire fi des barrières dressées entre le public et eux, ni à montrer leur humanité sur mais aussi hors scène. Les rencontrer devient plus facile et l’échange est aujourd’hui de plus en plus dans les moeurs (nous avions d’ailleurs discuté avec Sabine Devieilhe en janvier 2015). C’est donc dans cette optique que se multiplient les rencontres, comme celles à l’Opéra Comique en prémices aux opéras, ou bien celles organisées cette année pour suivre l’évolution du projet Fidelio, ou encore, grâce aux nouvelles technologies, les live-chats. La cantatrice se prêtera donc à l’exercice demain 11 mars, entre 12h30 et 13h. Rendez-vous sur le Facebook de l’Opéra Grand Avignon pour une pause déjeuner pas comme les autres!

®MolinaVisuals 19 (photo de l’album The Weber Sisters)
© Pierre Grosbois (photos de Lakmé)

[Interview] Keren Ann : « Le blues, c’est le confort dans la mélancolie »
Attends, Attends, Attends ( pour mon père) : la traversée du Styx de Jan Fabre
Elodie Martinez
Après une Licence de Lettres Classiques et un Master en Lettres Modernes, Elodie découvre presque par hasard l'univers lyrique et a la chance d'intégrer en tant que figurante la production du Messie à l'Opéra de Lyon en décembre 2012. Elle débute également une thèse (qu'elle compte bien finir) sur Médée dans les arts en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, puis, en parallèle d'un stage dans l'édition à Paris, elle découvre l'univers de la rédaction web et intègre l'équipe de Toute la culture où elle participe principalement aux pages d'opéra, de musique classique et de théâtre. Elle a aussi chroniqué un petit nombre de livres et poursuit l'aventure une fois rentrée sur Lyon. Malheureusement, son parcours professionnel la force à se restreindre et à abandonner les pages de théâtre. Aujourd'hui, elle est chargée de projets junior pour un site concurrent axé sur l'opéra, mais elle reste attachée à Toute la culture et continue d'être en charge de l'agenda classique ainsi que de contribuer, à moindre échelle, à la rédaction des chroniques d'opéra.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *