Musique

1er Jour du ROCK EN SEINE : The Cure en tête d’affiche !

1er Jour du ROCK EN SEINE : The Cure en tête d’affiche !

24 août 2019 | PAR Pierre-Lou Quillard

Toute la culture est au Rock en Seine 2019 pour revenir sur les meilleurs moments. Live report d’un vendredi d’ouverture avec une affiche Royale dont The Cure, Bagarre, Jeanne Added et Balthazar…

 

Vendredi 23 août 2019 :

C’est le coup d’envoi de la 17ème édition sous un soleil de plomb. 64 groupes vont se produire durant trois jours dans le domaine national de Saint-Cloud sur les cinq scènes que compte le festival. 16h30, les premiers concerts ont commencé et la foule à l’extérieur arrive de tous côtés et forme une queue de plusieurs centaines de mètres. Ça bouchonne sur la rocade !  Il faut dire que le festival commence fort cette année avec une programmation béton pour le premier jour. Pour leur seule date française, cette année, le groupe britannique mythique The Cure a choisi Rock en Seine à la plus grande satisfaction des organisateurs et du public bien sûr… qui a quand même dû débourser la coquette somme de 69 euros pour voir la tignasse noir corbeau de Robert Smith, son chanteur de légende. Les British ont accepté à condition de pouvoir jouer plus de deux heures, ce qui est assez rare en festival. Résultat, les places en tarif réduit complètement épuisées. On attend près de 35 à 40 mille personnes pour ce premier soir.

The Cure

Sur la grande scène, Balthazar, groupe flamands de rock alternatif, se produisent pour la troisième fois au Rock en Seine. Leurs nouveaux titres festifs font à coup sûr danser une bonne partie du public. Nous les retrouvons dans l’espace presse quelques minutes après leur show pour un direct sur France Inter dans le Mag de l’été d’Anna Sigalévitch.

C’est Jeanne Added qui s’est ensuite emparée de la grande scène. Venue déjà à deux reprises en 2014 et 1015 sur la petite scène des artistes d’Île de France, elle revient avec deux victoires de la musiques (album rock et artistes féminine). Mais le public ne semble pas très réceptif. Un certain nombre semble déjà attendre la venue du groupe de leur enfance. De plus, il est 19h30 et les estomacs s’impatientent dans les longues queues des food trucks. 1 heure de queue pour une demi-pizza à prix d’or… Pas facile de trouver satiété ! « Faites la queue, comme tout l’monde ! » lance un barbu à un jeune qui s’est approché d’un comptoir pour regarder les prix. Les hommes sont à cran quand ils ont faim. 

Sur la Scène des 4 Vents, les fans de rock se sont réunis pour écouter le rock english du cultissime Johnny Marr, ancien chanteur des Smiths (années 80), une tête d’affiche de cette soirée ! 

H-30 minutes avant le concert-évènement. Il y a déjà une marrée humaine devant la grande scène. Impossible de faire un pas de plus dans cette foule compacte. Seuls les photographes tentent de se frayer un chemin sous les remontrances agressives des festivaliers. « Z’aviez qu’à arriver plus tôt ! On a payé 70 balles nous ! ». Faut dire qu’au bout du 27ème photographe à la bourre, les festivaliers avaient de quoi être remonté. Enfin, le concert commence. The Cure profite autant que son public et se fait plaisir. Solos de guitare, quelques morceaux récents entre des classiques tels que « Just like Heaven », « Lullaby », « Close to Me » ou « Boys Don’t Cry » … scandés en cœur par une foule enthousiaste. Robert Smith et ses soixante balais garde franchement la patate ! Sur scène, ça dépote ! Un beau moment de rock !

Mais pas le temps de voir le dernier quart d’heure car il est temps de partir en club, à la Scène des 4 Vents qui se situe à l’autre extrémité du parc pour voir Bagarre ! Ils sont 5, ils sont parisiens, ils font de la « musique de club » et écrivent à 10 mains… Nous les avons interviewés en début de soirée (ITW à venir). Ils mettent d’entrée l’ambiance avec leur titre « Claque-le » ! Les corps dansent, les bras levés, les doigts d’honneur aussi, en fin de concert alors que le public chante à l’unisson « la jeunesse emmerde le rassemblement national » … ponctuant ainsi l’invitation à la diversité émanant de chaque titre. Le public est conquis…

C’est l’heure de la sortie, le ras de marée humain déferle sur l’entrée du parc. Tout le pont et les accès au périphérique ont été bloqués par la police pour permettre aux milliers de festivaliers de rejoindre parkings, bus, tram et métro rapidement…

Au programme de ce soir : Catastrophe, Polo and Pan, Jungle, Jorja Smith ou encore Major Lazer en clou du spectacle… On vous en parle demain ! Rock’n Roll !!!

En direct du Rock en Seine => Regardez les live stream de France TV.

Lien vers le site du festival.

 

© Photos de Pierre-Lou Quillard sauf photo de promo de The Cure. 

« Jour de courage », le roman percutant de Brigitte Giraud
« Les choses humaines » : Karine Tuil s’attaque à #metoo
Pierre-Lou Quillard

One thought on “1er Jour du ROCK EN SEINE : The Cure en tête d’affiche !”

Commentaire(s)

  • Stupar

    Précision. Johnny Marr fut le guitariste des Smiths. Il a composé tous les titres du groupe. Il est considéré comme culte par beaucoup, fans ou non de la mythique formation.

    août 24, 2019 at 13 h 49 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *