Non classé

Edito : la haute-saison des festivals

16 juin 2012 | PAR Yaël Hirsch

Si la longue « saison » des festivals a commencé pour les parisiens au mois de mars avec Chorus et s’est poursuivie au Printemps de Bourges, la grande saison des festivals est bien sûr l’été qui s’approchent à grand pas.

Rock en Seine, édition 2007

Théâtre, cinéma en salles et en plein air, musique : classique, reggae, rock, jazz, « du monde », chanson,  livres, arts de la rue, danse…  Comme chez les muses, seuls les arts visuels semblent manquer à l’appel -(sauf à Arles) mais sinon, tous les genres artistiques semblent se retrouver sous la forme « Festival ».

« Festival »est donc un mot qui fonctionne comme un schibboleth, un mot de passe.  Autour et sur le modèle de certains évènements vers lesquels le monde entier a les yeux tournés  comme le festival Avignon, l’on a assisté en 5 ans à une prolifération folle  des festivals d’été, quitte comme « Days Off » à lier entre eux de superbes concerts dans deux grandes salles sœurs parisiennes qui se seraient peut-être tenus de toutes façon, sans le label « festival ».

Désormais, chaque plage, chaque lieu de villégiature, chaque village typique désire ardemment « son » festival. Pourquoi L’intérêt est certainement financier, au moment même où certaines industries culturelles comme le disque se sentent en péril. Mais en creusant un peu, l’on découvre que la billetterie ne suffit souvent pas à équilibrer les budgets et que ce sont les partenaires qui assurent la maintien des festivals. Dès lors, la clé qui permet de comprendre le succès fou de la formule festival est donc identitaire. Le mot même permet de réunir un public très important autour d’un certain nombre d’artistes et dans un lieu précis. Un lieu qui apprend à se faire connaître et qui articule peu à peu son identité autour d’une semaine ou d’un mois d’intense activité artistique, aux beaux jours.

Le dossier que nous vous proposons en ce milieu du mois de juin a donc un double emploi : vous guider dans les méandres des programmations et la multiplicité des festivals prévus pour cet été 2012 et vous permettre de réfléchir à ce qu’est et ce que représente réellement cette forme de partage de la culture qui nous est devenue si familière. Il y a aussi les goodies que nous vous proposons à chaque dossier : une playlist fetsival et un concours pour gagner un pass de 7 jours auprès de notre partenaire hongrois préféré : le monumental Sziget Festival!

Musique classique : les festivals de l’été
elles, l’enquête douloureuse de Juliette Binoche disponible en dvd
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *