Mangas
« Saint Seiya – Saintia Shô » Tome 1

« Saint Seiya – Saintia Shô » Tome 1

27 mai 2015 | PAR Sandra Bernard

Si certains avaient fantasmé sur des chevalières du zodiaque ultra sexy, d’autres désespéraient de voir Marine et ses consœurs sans leur masque. Du mixe des deux est né Saint Seiya Shô, de Chimaki KUORI et Masami KURUMADA aux éditions Kurosawa, qui voit de jeunes femmes devenir chevalier, tout en préservant leur féminité.

[rating=3.5]

aint seiya sho-t1La jeune Shôko fait des rêves étranges depuis son enfance, mais elle a toujours caché son trouble, se consacrant à la recherche de sa grande sœur disparue depuis deux ans. Cette dernière venait juste de rejoindre un programme d’élite pour les jeunes filles. Le jour où elle trouve enfin une piste en la personne de Saori Kido, elle se fait attaquer par une dangereuse jeune femme. C’est alors que Saori et ses saintias entrent en scène, provoquant plus d’un choc à la jeune héroïne.

Si la gente féminine tient un rôle de plus en plus important dans les récits des chevaliers du zodiaque, en particulier dans Lost canevas chronicles, notons que le chevalier du scorpion dans le dernier film tout en 3D était également une femme. Avec Saint Seiya Shô, elles tiennent le haut de l’affiche avec ce spin off plein de bons sentiments, dans la plus pure tradition de la mythique série. Si, pour le moment, le scénario ne brille pas par son originalité, il est plaisant de voir des jeunes femmes fortes partageant la même ambition et le même rôle que leurs homologues masculins.

Le caractère design s’ avère classique et sobre pour les jeunes guerrières mais redoutablement plus sexy pour leurs adversaires. Dans ce shonen girl l’on espère voir évoluer les jeunes héroïnes tant physiquement que mentalement, reléguant au passé leur rôle de potiche écervelée.

Informations Pratiques :

Chimaki KUORI, Masami KURUMADA, Saint Seiya – Saintia Shô T1, édition Kurokawa, Date de parution : 12 Février 2015, Nombre de pages : 176 p., Dimensions : 128 x 182 mm, 7€65

Visuel : couverture de l’ouvrage

« The Sword tome 2 : l’eau »
La sélection cinéma de la semaine du 27 mai
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture