Mangas
Red eyes Sword Tome 3 : Le vaisseau endormi

Red eyes Sword Tome 3 : Le vaisseau endormi

01 septembre 2015 | PAR Sandra Bernard

Red Eyes Sword de Takahiro et Tetsuya Tashiro chez Kurokawa revient avec un troisième tome bourré de rebondissements et de nouveaux adversaires toujours plus dangereux, sadiques et corrompus.

[rating=4.5]

A peine “remis” de la mort de Sheele, les membres du Night Raid doivent faire face à l’arrivée imminente de générale Esdeath et de ses sbires, les trois boureausquetaires. Ces derniers, sur ordre du premier ministre toujours aussi corrompu et avide de pouvoir, éliminent les hommes de bien du royaume, seuls capables de redresser le pays. De plus, les assassins imputent leurs crimes au Night Raid afin de leur faire perdre le soutien de la population. Afin de protéger deux de ces hommes bien intentionnés et capables, l’équipe Night raid de la capitale, dont fait partie Tatsumi, doivent se séparer en deux groupes. C’est Tatsumi et Burlat qui tombent sur les boureausquetaires . Un féroce combat s’engagent alors à bord d’un bateau plongé dans la torpeur. Pendant ce temps, tout n’est pas si calme à la capitale.

Ce tome 3 fait monter la tension d’un cran. Les méchants sont de plus en plus vils et les “gentils” dans leur bon droit. Les machinations qui sont à l’œuvre se dévoilent peu à peu, tandis que les armes retentissent. L’on a toujours un peu de mal à s’attacher aux personnages principaux, mais le récit prend enfin une tournure intéressante, loin du classicisme du premier volume.

Informations pratiques :
TAKAHIRO, Tetsuya TASHIRO, RED EYES SWORD \ AKAME GA KILL ! – T3, Kurokawa, Date de parution : 8 Janvier 2015, Nombre de pages : 208 p., Dimensions : 128 x 182 mm, Prix : 7€65

Visuel : couverture de l’ouvrage

La 21e édition de l’Étrange festival au Forum des images
« La septième fonction du langage », thriller chez les structuralistes par Laurent Binet
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *