A l'affiche
La sélection cinéma de la semaine du 27 mai

La sélection cinéma de la semaine du 27 mai

27 mai 2015 | PAR Milena Landre

Après la clôture du Festival de Cannes, Toute la Culture vous présente des long-métrages venus des quatre coins du monde. Le dernier film de Philippe Garrel, L’ombre des femmes, projeté en ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, le premier film d’Hugo Bardin, Neiges d’automne et Los Hongos, un film qui vous transporte dans l’univers du graffiti en Colombie. Tout la Culture met également à l’honneur le film culte et historique Allemagne année zéro à ne pas manquer si vous ne l’avez pas encore vu. 

L’ombre des femmes, de Philippe Garrel

Projeté en ouverture de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, le dernier film de Philippe Garrel est un film d’amour sur l’amour. Il raconte l’histoire de Pierre et Manon, un couple de réalisateurs de documentaires qui tente de s’en sortir financièrement. Pierre trompe Manon, Manon trompe Pierre… Un film fidèle au style de Philippe Garrel. Avec Stanislas Merhar, Clotilde Courau et Lena Paugam.

Allemagne année zéro, de Roberto Rossellini

Le MK2 Beaubourg vous offre la possibilité de redécouvrir ce film culte du grand cinéaste italien Roberto Rossellini. Sorti en 1949, le réalisateur y met en scène le petit Edmund qui tente de sauver sa famille de la misère. L’intrigue se déroule en 1947, dans un Berlin ravagé par la guerre. L’enfant retrouve alors son ex instituteur nazi qui l’influence dès leurs retrouvailles. Un film poignant, d’un réalisme déconcertant puisque tourné pendant l’été 1947 à Berlin. Avec Edmund Meschke, Ingetraud Hinze et Franz Krüger.

Neiges d’automne, de Hugo Bardin

C’est l’automne à Paris et trois soeurs que tout oppose remettent en question leurs vies respectives. L’aînée vit une passion torride avec un peintre, la seconde s’ennuie dans sa relation et la cadette sort d’un deuil. Hugo Bardin signe pour son premier film un récit qui rend hommage aux femmes et qui laisse peu de place au regard masculin. Avec Armelle Bérengier, Marie Petiot et Alice Dessuant.

Los Hongos, de Oscar Ruiz Navia

Ce film colombien, argentin, français et allemand est le deuxième long-métrage du réalisateur Oscar Ruiz Navia. Il met en scène deux jeunes artistes de la rue, Ras et Calvin. Ces jeunes graffeurs tapissent les murs de leur art dans l’est de Cali en Colombie. Lorsque Ras est renvoyé de son emploi dans le bâtiment, il part à la recherche de son ami Calvin en arpentant la ville. Avec Jovan Alexis Marquinez, Calvin Buenaventura et Gustavo Ruiz Montoya.

 Visuels : Affiches officielles des films

« Saint Seiya – Saintia Shô » Tome 1
Aux Archives Nationales, des manuscrits sauvés en Irak
Milena Landre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture