Mangas
Phantom Pain tome 1 : Pour le repos de l’âme

Phantom Pain tome 1 : Pour le repos de l’âme

21 décembre 2013 | PAR Sandra Bernard

phantom pain t1Pour ses 10 ans, Soleil Manga sort un nouveau titre prometteur, Phantom pain, de Madoka Takadono et Kaya Kuramoto. Ce shojo gothique nous emporte dans un monde de magie en proie au malheur depuis l’engloutissement d’une partie de la planète et la chute de la civilisation des mages. C’est dans ce monde désolé que voyagent Koji et Matelia, deux êtres aux pouvoirs spéciaux…

Cent ans avant le début du récit, une civilisation très avancée a mis au jour des ruines et entraîné le réveil de l’esprit des océans, provocant une rapide montée des eaux qui entraîne l’engloutissement de la moitié de la planète. Plus funeste encore, les esprits chassés de leurs habitats sont peu à peu devenus des spectres capables de prendre possession des corps des défunts si ceux-ci n’ont pas été béni préalablement par la toute puissante Église de l’étoile orientale. Cependant, seuls ceux qui payent les impôts ecclésiastiques reçoivent la bénédiction salutaire. Les autres sont livrés à leur triste sort et seul des blazers clandestins peuvent leur venir en aide. Un prêtre déserteur, Koji et Matelia, une jeune femme mi-démon mi-humaine font partie de ces blazers, des êtres capables d’utiliser la magie en dehors de la sainte institution. Cette dernière se révèle peu sympathique et mystérieuse, ce qui renforce l’intrigue

Si le scénario est somme toute classique, il est particulièrement bien mené, jonglant tour à tour avec les interrogations sur ce monde, les flashbacks des personnages et phases d’actions ou d’émotions. Les chapitres s’enchainent, présentant les pouvoirs des personnages principaux ainsi que leur personnalité et les spectres peuplant le monde. Les rencontres, toutes différentes, avec les habitants de ce monde dégagent une certaine chaleur.

Les graphismes, fins et délicats, sont particulièrement remarquables, en particulier pour ce genre de titre. Les personnages féminins sont ravissants, les visages expressifs, le découpage dynamique et soigné.

L’on est rapidement pris dans l’intrigue et on ne lâche plus le manga jusqu’à sa dernière page. Vivement la suite !

Copyright : © Kaya KURAMOTO – Madoka TAKADONO / KODANSHA Ltd.

Page sur le site de l’éditeur VF

Informations pratiques :

Titre original : Jyuhime – Phantom Pain, Scénariste : TAKADONO Madoka, Dessinateur : KURAMOTO Kaya, Nombre de tomes : 7 (Série complète), Année de publication originale : 2011, Editeur original : Kodansha, Format : 128×182, Couleur : N&B, Nombre de pages : 192, Date de sortie : 20/11/2013, Prix : 7.99 €

Joaquin Phoenix jouera pour la Warner dans le prochain Man of Steel !
The Monster, nouveau clip d’Eminem et Rihanna : analyse et critique
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *