Mangas
« Invincibles au pays du Dalaï-Lama », un très beau manga inspiré d’une histoire vraie !

« Invincibles au pays du Dalaï-Lama », un très beau manga inspiré d’une histoire vraie !

03 août 2021 | PAR Aurélie Brunet

Dans ce manga Invincibles au pays du Dalaï-Lama dédié aux adolescents acteurs du monde de demain, la co-autrice Sofia Stril-Rever , biographe français du Dalaï-Lama, met en relief une aventure humaine riche en émotions sur fond de l’histoire tibétaine et du bouddhisme riche à son cœur. Ce bel ouvrage touchant et passionnant de 164 pages est à mettre devant toutes les mirettes à partir de 14 ans.

« Invincibles au pays du Dalaï-Lama », un joli manga au sens profond

Passées les premières pages et quelque soit notre âge, cette histoire profonde nous prend vite aux tripes. Elle remet en forme notre palpitant qui ne souhaite plus quitter ces personnages plus qu’attachants. « Tu es forte, tu es une survivante, c’est une deuxième vie qui t’est donnée Maya », explique le chirurgien à la jeune Maya amputée de sa jambe gauche suite à un attentat terroriste à Paris. Dans ce manga, on apprécie le propos profond et les phrases simples et puissantes à la fois. « Concentre-toi sur le maître qui est en toi. Tu vas trouver en toi la façon de réduire ta douleur », lui chuchotera un de ses compagnons lors de son périple au tibet sous la neige écrasante. Les bienfaits de la méditation sont également mis en avant avec intelligence à travers le personnage de Sofia Stril-Rever. « Invincibles » est un hymne passionnant pour la vie et l’humanité, adapté aux adolescents comme aux adultes.

« Aujourd’hui, l’humanité est en guerre  contre la terre, en guerre contre la vie, en guerre contre elle-même » – le Dalaï-Lama

 

Comment trouver la force de continuer de vivre après un attentat ?

Invincibles au pays du Dalai-Lama, un manga inspire d'une histoire vraie !
Sofia Stril-Rever est la biographe français du Dalaï-Lama

Imaginé par Sofia Stril-Rever et Kan Takahama, cette création parue chez MASSOT édition n’est pas un simple manga. C’est un roman graphique qui s’inspire d’une histoire vraie avec empathie et émotion. Sur le fil de cette tragédie se dessine l’histoire tibétaine, du bouddhisme. Car oui il s’agit ici de raconter la chienne de vie comme elle peut l’être parfois. Mais aussi la beauté des échanges entre humains. En pleine pandémie mondiale, montrer à nos adolescents qu’une autre vie sans distanciation sociale est possible est un impératif pour construire un monde de demain meilleur et solidaire.  Car le terrorisme et les violences subies par les peuples comme celui des tibétains permettent de prendre du recul sur nos propres tracas de pays libres et développés. Si ce livre serait une maxime, ce serait quelques chose du genre : « A plusieurs on est plus forts pour ne jamais se résigner! ». Alors oui, lire ce roman en pleine pandémie mondiale apporte un décalage aussi salvateur qu’émouvant. Car tous seuls nous ne sommes pas grand chose. Ce livre nous rend presque invincibles et nous prépare au monde de demain. On affirme souvent que chaque crise est suivie de changements majeurs. Espérons que nos pays occidentaux ne seront pas si égoïstes qu’ils en oublieront dès la fin de la pandémie les peuples vivants des oppressions comme les tibétains et les ouïghours en Chine. « Invincibles au pays du Dalaï-Lama » est un roman graphique à offrir autour de soi aux personnes que l’on aime comme un talisman à toute épreuve.

visuels (c) Massot 

Miracle des grands soirs à Vérone avec Cav / Pag
907 fois Camille : portrait de la fille d’un monstre par Julien Dufresne-Lamy
Aurélie Brunet
Ex-publicitaire passée par RMC et formée au CFPJ, Aurélie Brunet est journaliste et rédactrice web depuis 2015. Elle explore les arts à Paris pour TouteLaCulture et d'autres médias.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture