Jeunesse

La malédiction de la pierre de lune tome 2 de Catherine Cuenca

La malédiction de la pierre de lune tome 2 de Catherine Cuenca

26 septembre 2014 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51Pmhg3t9UL._AA160_tome 2: Rome

illustration de couverture de Raphaël Beuchot

Carla a trouvé refuge à Rome dans la famille de Vincenzo. Devenue la dame de compagnie de la cousine du jeune homme, Claudia, elle pense avoir enfin trouvé un havre de paix et la possibilité d’être reconnue pour ses peintures par les mécènes que fréquente cette riche et influente famille. Mais la malédiction que lui a lancé sa mère l’oppresse, ses soutiens disparaissent les uns après les autres et les Médicis complotent toujours dans l’ombre. Traquée, menacée, soupçonnée, Carla doit prouver sa bonne foi et protéger ceux qu’elle aime.

Catherine Cuenca est diplômée d’Histoire et a écrit de nombreux romans historiques pour la jeunesse. Elle confirme son talent avec cette trilogie qui nous plonge en pleine Renaissance italienne, une époque politiquement ténébreuse mais flamboyante pour les arts dont l’écrivain réussit avec succès à mettre en lumière toutes les facettes en particulier la place de la femme dans la société de cette époque. L’auteur a obtenu le prix du roman historique jeunesse de Blois en 2010 avec son roman La Guerre des ombres. A Gulf Stream, elle est l’auteur de la série en cinq tomes: Le passage des lumières (2012) et de la trilogie Le Mystère de la tête d’Or (2013) dont le tome 1 a été lauréat du Prix Dimoitou.

Carla résiste aux affres de son destin avec toute la ténacité et l’intrépidité de l’adolescence. L’héroïne découvre que ceux auxquels elle peut se fier se comptent sur les doigts de la main et que de noirs desseins se dissimulent sous les apparences les plus souriantes. La Renaissance, période de complots et d’intrigues, sous des dehors de fêtes riantes et de splendeurs architecturales et artistiques, a rarement été si bien rendue dans des livres pour la jeunesse. L’intrigue est prenante, son tour se fait plus tragique et poignant que le tome 1; l’action, de par son injustice, suscite parfois l’indignation du lecteur et accentue son empathie avec l’héroïne, nous sommes totalement pris dans ce superbe récit aux mille facettes, poli aussi soigneusement qu’un diamant; un vrai bijou de la littérature fantastique dont nous connaîtrons la fin avec la parution du tome 3: Naples en mai 2015.

Editions Gulf Stream – date de parution: 18 septembre 2014 – 264 pages – 14,50 euros

visuels (c): Editions Gulf Stream

Iran : we’re happy from jail
« A tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient », un état du PS par Laurent Mauduit
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *