Fictions
« Feu pour Feu » : Carole Zalberg fait parler deux voix d’exil

« Feu pour Feu » : Carole Zalberg fait parler deux voix d’exil

05 janvier 2014 | PAR Yaël Hirsch

Après le succès de À défaut d’Amérique (Actes Sud 2012), Carole Zalberg continue d’évoquer la question de l’exil et de l’immigration, mais change de calibre. Aussi léger qu’un bagage qu’on peut porter sur un long chemin, Feu pour feu est un monologue essentiel. Sortie le 8 janvier 2014, chez Actes Sud.

[rating=3]

feu pour feu zalbergJob en errance, la figure du père n’a plus que Adama au monde. Du fond de l’air et sans plus aucune racine, il parle pour elle de sa vie, de ses aspirations, de son amour pour la mère perdue. Avec infiniment de chaleur et de désespoir, avec toute la force de l’amour que personne, ni aucune situation ne peuvent atteindre, il dit l’essentiel à sa fille…

Texte de l’air, sans autre ancrage que la bouche sans attaches de ce père au bout d’une course sans fin, le texte de Carole Zalberg est  à la fois beau et exigeant, poétique et terrible. À conseiller aux amateurs de style.

Carole Zalberg, Feu pour feu, 80 p., Actes Sud, 11.50 euros. Sortie le 8 janvier 2013.

« A maintes reprises on me décrit des lieux où, si je tiens à toi, je devrais avoir le sens de te laisser être emmenée. Mais je te dis qu’un tel lieu n’existe pas, ou si : ce sont mes bras, mes mots, mes yeux qui ne te quittent presque jamais. Je suis l’unique lieu où tu peux être. » p. 39.

La revue de web de la semaine
« La petite communiste qui ne souriait jamais » : Lola Lafon enquête sur la gymnaste Nadia Comaneci
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture