Livres
Kery James, « Le poète noir », maintenant chez Actes Sud

Kery James, « Le poète noir », maintenant chez Actes Sud

03 octobre 2022 | PAR Mahaut Adam

À l’occasion des trente ans de carrière du rappeur, Actes Sud met à l’honneur Kery James en publiant ses plus grands textes dans un recueil, accompagné de deux textes inédits. Des écrits puissants, qui nous prouvent que le rap est la nouvelle forme de poésie contemporaine. 

Le plus politique des rappeurs

Pour ceux qui l’écoutent depuis des années comme pour ceux qui ne connaissent aucune de ses chansons, ce recueil est la petite pépite de la rentrée littéraire.

D’abord, parce que Kery James est un des rappeurs le plus engagé de France. Il dénonce le racisme, le sexisme, la manipulation des médias, l’injustice ; ses chansons sont des cris de révolte contre la déshumanisation de la France. Il exprime le mal-être des minorités, mais n’oublie personne, il dénonce tout le monde. Il chante des odes à un monde meilleurs, des leçons pour vivre ensemble. Et pour la première fois, il est possible de lire ces textes indépendamment de la musique. En lisant le recueil, cependant, c’est la voix de Kery James qui résonne à nos oreilles et rythme les phrases. C’est une lecture assez déroutante, magique, car elle donne à entendre, sans passer par les oreilles.

« Chaque chanson comme un récit »

La préface du recueil est écrite par MC Solaar, pour qui Kery James est avant tout un auteur, qui construit des récits et raconte des histoires. L’artiste compose ses textes comme des poèmes, affine son écriture, ses rimes, son rythme. Il utilise des figures de rhétoriques, des figures de style, il soigne sa langue pour susciter des émotions au près du plus grand nombre. Certaines images restent, résonnent, parfois, nous rappelle quelque chose.

Si le recueil se lit relativement vite, c’est une petite parenthèse, une respiration qui se lit entre deux stations, et qui donne à réfléchir. Car peut-on réellement « rendre un monde meilleur en semant des pétales de proses ? ».

Kery James, Le Poète noir, Actes Sud, 14€

Visuel © Stéphane Davi

Doggerel des Pixies, du rock puissant qui se perd en chemin
L’Autriche restitue à la Nouvelle-Zélande ses ancêtres
Mahaut Adam

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration