Livres
<em data-lazy-src=

Féerie générale d’Emmanuelle Pireyre remporte le Médicis

06 novembre 2012 | PAR Tatiana Chadenat

Les éditions de L’Olivier ont rompu le protocole aujourd’hui, annonçant avant le jury la nouvelle lauréate du prix Medicis 2012, Emmanuelle Pireyre, 43 ans, pour son livre Féérie Générale. Une première récompense pour ce « roman-collage » travaillé à la forme inclassable.

Auteure de quatre romans philosophiques et d’une pièce de théâtre Emmanuelle Pireyre signe dans Féérie générale une vue en coupe de notre société actuelle. Cette Féerie Générale de l’écrivain, c’est sa manière étonnante et ludique de passer en revue notre mythologie du XXIème siècle. Une succession d’histoires où fiction et réalité s’entremêlent à l’image des langages utilisés par l’auteur – récit, introspection, langage parlé, sms, courriels, rap -. L’Auteure ne le cache pas, elle « vient de la poésie », les formes ne lui font pas peur. C’est un roman expérimental, unique dans son genre, l’on n’en doute pas. On peut toutefois regretter la réalisation un peu décousue et les tranches d’humour qui masquent les fragments de vérité.

Le Médicis étranger a été remis l’israélien Avraham B. Yehoshua pour son roman Rétrospective publié aux éditions Grasset. La force de la création artistique est au centre dans ce roman. Il met en scène un réalisateur israélien de 70 ans, Yaïr Mozes, et ses relations avec un scénariste, une actrice et un photographe. L’occasion d’une réflexion sur le métier de créatif, écrivain et cinéaste, et de ses difficultés. A travers ses personnages c’est aussi une blessure de la société israélienne qui est pointée du doigt : celle des rapports entre ashkénazes et séfarades. Ce fervent défenseur du processus de paix israélo-palestien accumule les récompenses littéraires. L’auteur de La mariée libérée et de Monsieur Mani, qui n’a publié que 10 livres en cinquante ans de carrière, a déjà été traduit dans une trentaine de langue.

Enfin, le Prix Médicis Essai a été attribué au Belge néerlandophone David Van Reybrouck pour Congo, une histoire (Actes Sud). Écoulés à plus de 300 000 exemplaires en Belgique et aux Pays-Bas, Congo, une histoire est un essai exhaustif de 672 pages qui retrace l’Histoire du pays. Archéologue, et écrivain, l’auteur a rencontré plus de 500 personnes pour livrer un témoignage minutieux et objectif de l’Histoire du Congo. Un Succès « inattendu », selon les mots de l’auteur.

Les sorties cinéma de la semaine du 7 novembre
Zéro s’est endormi ? aux Artistic Athévains, entre rêve et réalité
Tatiana Chadenat

2 thoughts on “Féerie générale d’Emmanuelle Pireyre remporte le Médicis”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *