Essais

« Hunger », la mise à nue saisissante de Roxane Gay

« Hunger », la mise à nue saisissante de Roxane Gay

23 décembre 2018 | PAR Marine Stisi

Il est des livres qui retournent par la sincérité de la plume, du propos, de la mise à nue. Hunger de Roxane Gay, est de ceux-là. L’autrice à succès de Bad Feminist, super star aux Etats-Unis, voit son livre le plus personnel traduit et publié en France cet hiver par les Editions Denoël et c’est une véritable claque que nous prenons, nous, lecteurs. 

 

La création d’une carapace

Quand elle avait 12 ans, Roxane Gay a été violée dans la forêt par un garçon dont elle était amoureuse et par quelques uns de ses copains. Les faits sont posés, voilà, c’est un énoncé bien abrupte mais pourtant, c’est la réalité. Sa réalité. Ce viol la compose, elle n’y peut rien et c’est à cause de ça que tout a commencé. 

« Tout », c’est le problème que deviendra alors son corps. Ce corps mis à mal va devenir un ennemi autant qu’un rempart contre le monde. Une protection face à l’adversité. Manger pour de ne plus plaire. Manger pour grossir. Grossir pour finalement disparaître, disparaître aux yeux des hommes, aux yeux qui pourraient encore lui faire du mal. 

Roxane Gay a écrit bien des livres, sur la condition des femmes mais pas que, bien des nouvelles, mais l’histoire qu’elle raconte dans Hunger est, et de loin, la plus personnelle. Sa plume est, comme toujours, d’une sincérité désarmante, mais la vérité qu’elle sert dans cet ouvrage la rend d’autant plus bouleversante.

L’écriture catharsis ?

Loin de ce que nous pourrions imaginer, Roxane Gay, jamais, ne fait dans le sensationnel. Elle n’est pas là pour cela. Elle raconte la vérité, celle de son corps, de sa faim, de son obésité qu’elle fuit autant qu’elle recherche, de ses démons, de ses angoisses. Elle raconte autant ses échecs que ses victoires (et elle en a beaucoup). En aucun cas, elle ne cherche pas l’absolution. Et c’est justement parce qu’elle ne demande rien que tout est si bouleversant. 

Ce livre est simplement l’histoire d’un cœur mis à nu avec beaucoup de courage, de bravoure, autant qu’un corps auquel on a retiré toute sa carapace. L’histoire d’une femme qui petit à petit, se relève et met en lumière une déchirure dont le témoignage est indispensable. Une femme comme une guerrière qui révèle son combat.

Nous, lecteurs, on en ressort saisis d’émotions. Et on a rarement autant espéré qu’une autrice trouve, peut-être grâce à ce livre, le chemin de la paix intérieure. Ce livre en tout cas, en est une première pierre incroyablement digne. 

Roxane Gay, Hunger, Editions Denoël, 336 pages, 20,90€.
Date de parution : 10 janvier 2019
Visuel : ©DR

Agenda de la semaine de Noël
Casse Noisettes de Tchakovski : La magie opère avec le ballet de l’opéra national de Kiev au Théâtre des Champs Elysées.
Marine Stisi
30% théâtre, 30% bouquins, 30% girl power et 10% petits chatons mignons qui tombent d'une table sans jamais se faire mal. Je n'aime pas faire la cuisine, mais j'aime bien manger.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *