Livres
Décès de E.L Doctorow, auteur de « Ragtime »

Décès de E.L Doctorow, auteur de « Ragtime »

23 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

L’écrivain américain E.L Doctorow, à qui l’on doit plusieurs romans à succès dont Ragtime, s’est éteint mardi 21 juillet à New-York des suites d’un cancer des poumons. Il avait 84 ans…

Le monde de la littérature est en deuil. E.L Doctorow, auteur américain, est mort mardi 21 juillet 2015 à New York à l’âge de 84 ans, rapporte Le Figaro. Son éditeur, qui a annoncé la triste nouvelle, n’a donné aucune précision, mais selon The New York Times, E.L Doctorow aurait succombé à des complications liés à son cancer des poumons.

Né en 1931 et issu d’une famille juive d’origine russe, E.L Doctorow était considéré comme l’un des grands noms de la « fiction historique », genre littéraire qui consiste à utiliser l’Histoire à des fins romanesques. Auteur d’une douzaine de romans à succès bien souvent adaptés au cinéma, Edgar Lawrence Doctorow, dont le prénom a été choisi en référence au poète, romancier et nouvelliste Edgar Allan Poe, était aussi l’auteur de pièces de théâtre, articles et essais.

Diplômé en philosophie, E.L Doctorow avait écrit son premier roman en 1960, un western intitulé Welcome to Hard Time, avant d’embrasser une carrière d’éditeur. Celle-ci lui avait notamment donné l’occasion de publier des géants de la littérature américaine comme Norman Mailer ou James Baldwin. Pour autant, l’auteur ne s’était jamais arrêté d’écrire.

Tout au long de sa carrière, il avait reçu de multiples récompenses. En 1971, la fiction historique Le livre de Daniel, inspirée du procès et de l’exécution de Julius et Ethel Rosenberg, lui avait permis d’accéder à la notoriété. Entre autres honneurs, le National Book Award lui avait été décerné en 1975 pour Ragtime, une plongée dans la période qui précéda les Etats-Unis dans la première guerre mondiale. E.L Doctorow avait également reçu deux PEN/Faulkner Award pour Billy Bathgate en 1989 et La Marche en 2006. Il y a un an, il avait aussi remporté le prix littéraire du Congrès américain.

Depuis l’annonce de son décès, les hommages envers le célèbre écrivain américain se succèdent. Le président des Etats-unis, Barack Obama, lui a même rendu hommage sur Twitter en déclarant : « E. L. Doctorow était l’un des plus grands écrivains américains. Ses livres m’ont beaucoup appris. Il nous manquera. »

Pour le journaliste Christopher Lehmann-Haupt du NYT, E.L Doctorow se place définitivement « au premier rang des écrivains américains ». Gina Centrello, présidente et éditrice de Random House, où Doctorow avait été nommé rédacteur en chef de Dial Press en 1964, a expliqué : « Edgar Doctorow était l’un des grands esprits créatifs de notre temps. (…) Il était vif et drôle, vocal et opiniâtre, et il a inspiré les lecteurs avec chaque livre, chaque histoire, et chaque essai. »

E. L. Doctorow était un écrivain à l’imagination intarissable, pouvant écrire sur des sujets et des époques complètement différentes. Son écriture se voulait anti-académique et novatrice ; elle aura insufflé un vent nouveau dans la littérature américaine.

Visuel : © Wikipédia

Bernard Marionnaud, fondateur de l’enseigne, est décédé
[Avignon Off] Yvette Horner et l’odeur du mouton, dans le ventre de Mohamed Guellati
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *