BD

Prix du polar SNCF 2015 : 15 ans de passion partagée

Prix du polar SNCF 2015 : 15 ans de passion partagée

19 avril 2015 | PAR Sandra Bernard

Depuis 15 ans, la SNCF s’investit dans la promotion du polar sous toutes ses formes : romans, courts métrages, bandes dessinées via le prix du polar SNCF. Ce prix, qui mêle sélection par des professionnels et vote du grand public, s’est hissé à la première place des concours grand public  français avec pas moins de 25 000 votes en 2014. Le prix du polar SNCF, c’est trois sélections : Roman, Bande Dessinée et Court Métrage.

sncf_polar

Les cinq romans en compétition sont : 

  • Emergency 911 de Ryan DAVID JAHN aux éditions BABEL NOIR. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Entre roman noir pétri de vengeance et thriller hargneux.
  • Une terre si froide d’Adrian MCKINTY chez Le Livre de poche. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Un conte noir, social et politique au cœur de Belfast, années 80.
  • Anesthésie générale de Jerry STAHL chez RIVAGES/NOIR. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Un roman noir délirant, déglingué et subversif.
  • Enfants de poussière de Craig JOHNSON chez GALLMEISTER. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Un western contemporain au cœur du Wyoming, avec un shérif irrésistible. 
  • Les péchés de nos pères de Lewis SHINER chez POCKET. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : À la fois polar historique et grand roman noir sur les fantômes et les mensonges du passé, en Caroline du Nord.

Les cinq Bandes dessinées en compétition sont :

  • L’ASTRAGALEANNE-CAROLINE PANDOLFO/TERKEL RISBJERG, SARBACANE. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Un récit au souffle intense, sous un trait noir et blanc renversant.
  • ROUGE KARMA d’EDDY SIMON/PIERRE-HENRY GOMONT, SARBACANE. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Une quête haletante et dépaysante dans des décors nimbés d’une brume mystérieuse et chaleureuse à la fois.
  • UNE AFFAIRE DE CARACTÈRES, FRANÇOIS AYROLES, DELCOURT. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Une enquête loufoque et ludique, entre pastiche de polar traditionnel et hommage à la langue et à la littérature française.
  • QUATRE COULEURSBLAISE GUININ, VRAOUM. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Quatre jeunes femmes, quatre couleurs et un crayon bic pour raconter leur histoire : une approche graphique vraiment originale. 
  • DOCTEUR RADAR TUEUR DE SAVANTS  de FRÉDÉRIC BÉZIAN/NOËL SIMSOLO, GLÉNAT. Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Dans un style proche de l’expressionnisme, inquiétant et dynamique à la fois, une plongée au cœur du mal.

Les six courts métrages en compétition sont : 

  • CARJACKJEREMIAH JONES, 100 TO 1 PRODUCTIONS (États-Unis). Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Les criminels peuvent-ils tomber sur pire et plus méchant qu’eux et vouloir se transformer en héros ?
  • SAFEBYOUNG-GON MOON, VZ PICTURES (Corée du Sud). Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Un huis clos au suspense intenable.
  • À COURTNADAV SHLOMO GILADI, MICHAEL ROSEN & CÉLINE DAHAN (Israël). Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Dans un braquage, quand rien ne se déroule comme prévu, l’essentiel est de garder le moral !
  • VOS VIOLENCESANTOINE RAIMBAULT, 24 25 FILMS (France). Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Juge ou partie ? Avocat ou témoin ? Il faut choisir !
  • LOCKED UP BUGSY RIVERBANK STEELJOSHUA SMITH (Grande-Bretagne). Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Quand un braquage perpétré en famille se transforme en règlement de comptes familial.
  • DEATH BY OMELETTEGREG EMETAZ, MINORAPOCALYPSE ET POLYAMOROUS PRODUCTIONS (États-Unis). Ce qu’en dit le Comité d’Experts : Avez-vous déjà goûté l’omelette aux textos ? Mortelle !

Afin de découvrir les œuvres sélectionnées, le public est invité à les consulter et à voter du 25 septembre 2014 au 12 mai 2015 lors d’événements sur les Salons, tout au long de l’année (Festival international de la BD d’Angoulême, Salon du Livre de Paris, etc.), dans les espaces éphémères SNCF polars, dans certaines gares, sur internet  www.polar.sncf.com, ou, pour les plus chanceux, dans un des quelques 50 trains du polar circulant aléatoirement sur le réseau SNCF. 

Infos pratiques

Anne-Marie Peysson, émettrice de sourire
« Ma musique principale est le texte » « Retour à Berratham », nouvelle création d’Angelin Preljocaj
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *