Séries

Séries Mania : Rubicon, Paranoïa et conspiration

20 avril 2011 | PAR Sonia Ingrachen

Mercredi 13 avril 18h

Avant la diffusion des deux premiers épisodes de la série Rubicon (voir notre article sur la série), Guillaume Regourd (Magazine Geek) fait le point sur ces séries américaines qui ont marqué le petit écran à « coups de sombres complots, qu’ils soient extraterrestres, politiques, financiers ou terroristes ». toutelaculture.com vous propose un compte rendu de cette mini-conférence très très intéressante.
Rubicon fait partie de ces séries qui ont pour thème central la conspiration : Will Travers est analyste pour une agence d’espionnage américain, décodeur de haut vol, il manie les chiffres et les lettres d’une main de maitre, jusqu’au jour où il met le doigt dans l’engrenage d’un complot de grande ampleur.

Les influences

Comme nous le rappelle avec brio Guillaume Regourd, Rubicon s’inspire des fictions conspirationnistes (littérature et films). Quelques films ont imposé les codes du genre : 39 marches d’Alfred Hitchcock et les films des années 70 (conversation secrète de Coppola, les trois jours du condor de Pollack, les films de Pakula). Pour ces derniers films, c’est le scandale du Watergate (voir Les hommes du président par exemple) qui a influencé tous ces scénarios autour de la théorie du complot.
Dans Rubicon, on retrouve cette même ambiance paranoïaque, les rendez-vous dans les lieux publics, les filatures, les micros, les scènes pesantes qui s’étirent dans le temps. Avec un extrait à la clef (une longue scène nocturne où un homme recherche des micros dans son appartement), on découvre la paranoïa tranquille et quotidienne de la série Rubicon.

Pour un grand nombre de séries des années 2000, c’est surtout le 11 septembre qui a marqué les esprits. On y parle de terrorisme et de patriotisme et l’ambiance générale est celle de la défiance. L’ennemi invisible que représente Al quaida est alors la source de nombreux fantasmes. Les séries Sleeper cell, Jericho et V (le remake est sur le terrorisme, l’original sur le nazisme) font partie de ces séries post 11 septembre.

La place de la conspiration dans les séries télévisées
On compte un grand nombre de séries qui ont pour thème la conspiration avec des héros d’envergure dont le but ultime serait de résoudre les énigmes pour révéler La vérité : Le prisonnier, X files, L’homme de nulle part, Alias, Battlestar Gallactica, Lost, Les Envahisseurs, Millenium, The Event, Flashforward. Le mythe du complot est un incroyable moteur de fiction qui permet de captiver le public. Chaque série aborde différemment la question et à travers différents genres; dans Alias à chaque épisode J.J Abrams transforme son héroïne en caméléon, dans Lost la conspiration est ludique et dans X files on est face à différentes mythologies.




GENERIQUE : RUBICON

Des séries feuilletonnantes
Cliffhanger, twists, ennemis rêvés, ces séries reprennent tous les ingrédients du feuilleton, elles fixent des rendez-vous aux téléspectateurs.
Le risque ultime de la série feuilletonnante est de tenir en haleine son spectateur sans pour autant le perdre.

La fin de la série sera-t-elle à la hauteur de nos attentes? (voir les nombreux débats autour de la fin de Lost).

le nouveau single d’Estelle : Break my heart
Festival séries Mania 2ème saison: Palmarès et Bilan
Sonia Ingrachen

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *