Séries
Nona et ses filles, la série indispensable de Valérie Donzelli

Nona et ses filles, la série indispensable de Valérie Donzelli

04 décembre 2021 | PAR Ilan Lévy


Sur Arte, Une série dans l’air du temps au casting éblouissant où une femme de 70 ans, enceinte, voit revenir ses 3 filles de 44 ans dans le nid douillé de leur enfance

Une histoire improbable

Militante féministe de toujours, Elisabeth Perrier, dite Nona, se retrouve enceinte à 70 ans. Féministe, indépendante, elle a mené sa vie tambour battant et a élevé seule ses 3 filles qu’elle a eues « après un coup d’un soir ». Alors qu’elle vit une histoire avec André Breton, le professeur d’université en histoire de sa fille, elle se retrouve enceinte, mais pas de lui, que de toute façon, elle n’aime pas. Elle l’a d’ailleurs trompé… avec une femme. Elle, qui a toujours consommé les hommes et vécu en toute indépendance, se retrouve dans une situation incroyable. Ses 3 filles, Manu, Georges et Gaby, âgées de 44 ans, s’inquiètent pour elle. Manu, la mère de famille nombreuse, et Gaby, la sexologue libérée, rejoignent George qui, éternelle thésarde, vit toujours dans sa chambre d’enfants. Quelques scènes cocasses se déroulent dans le lit à 3 étages des filles.
Soutenues par Marcel Trüffel, le médecin qui les a mises au monde, et par un sage femme, Antoine, elles vont, peu à peu, retrouver le monde de leur enfance et le cocon de leur mère, qui n’est guère enchantée de les avoir sous son toit. La situation se compliquant par l’imminence de l’expulsion de Nona.

Un casting de luxe

Cette comédie dramatique de Valérie Donzelli, qui joue aussi George dans la série, réunit de nombreuses stars : Miou Miou, Nona, en militante du planning familial enceinte donnant des cours de contraception aux jeunes, Virginie Ledoyen, Manu, mère de famille inquiète de 5 garçons, dont deux jumeaux, et Gaby, Clotilde Hesme, en sexologue amoureuse du sage femme de sa mère.
La série vaut aussi pour ses seconds rôles comme Michel Vuillermoz, André Breton, rien à voir avec le pape du surréalisme, prêt à accepter l’enfant pour garder Nona. Il ira jusqu’à la faire étudier par des amis scientifiques, donnant lieu à quelques scènes drolatiques.
Les 3 filles de 44 ans, portant chacune un prénom de garçon, ont choisi en refuge les enfants, les études, le sexe pour échapper à une vie qu’elles ont du mal à prendre en main. On apprendra au cours de la série que Gaby a eu un enfant à 15 ans et qu’elle l’a caché à sa mère en l’abandonnant.
La grossesse de Nona, dont on ne connaît pas le père, est particulière à plusieurs titres, car, au delà de ses 70 ans, son ventre rougeoie comme dans les meilleurs films de science fiction.

Entre rires, larmes et quelques échappées vers la science fiction

La série évoque entre rire et drame une tribu de femmes, tout juste perturbée par quelques hommes, qui jouent les intermittents. Elle parle aussi de grossesse, de corps des femmes et d’amour. Une série d’aujourd’hui.

Ilan Levy

Nona et ses filles
Arte et artetv
9 épisodes de 26 minutes

Visuel : ©Arte

Toutes leurs robes noires de Claudine Galea par Antoine Hespel
Punk comme We Hate You Please Die
Ilan Lévy

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture