Cinema

Cinéma : le Best of 2011 de la Rédaction

Cinéma : le Best of 2011 de la Rédaction

30 décembre 2011 | PAR La Rédaction

Alors que Gilles a fait un petit tour d’horizon des films marquants de l’année  (article, ici), voici, 3 par 3 les choix des rédacteurs de toutelaculture.com. La « nouvelle vague » des réalisatrices françaises y est à l’honneur avec les deux bijoux de Valérie Donzelli et de Maïwenn. Donoma est également à l’honneur et remporte tout l’enthousiasme de Valentine. Enfin, la grande tendance « apocalypse » a marqué toutelaculture, puisque et le Malick et le Von Trier nous ont plu. Ci-dessous, les dvds les plus attendus de 2012.

Aurore Berthe :
Intouchables, de Eric Toledano et Olivier Nakache
Tous les soleils, de Philippe Claudel
The Artist, de Michel Hazanavicius

Amélie Blaustein-Niddam :
Tous au Larzac, de Christian Rouaud
Une séparation, d’Asghar Farhadi h
La fée, de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy

Vincent Brunelin :
Polisse, , de Maïwenn
Drive, de Nicolas Winding Refn
The Artist, de Michel Hazanavicius

Coline Crance :
La pecora nera, d’Ascanio Celestini
La fée, de Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy
La guerre est déclarée, de Valérie Donzelli

Amélie de Dianous :
Donoma, de Djinn Carrenard
Black Swann, de Daren Aronofsky
Harry Potter 7, 2e volet, de David Yates

Charlotte Dronier :
The future, de Miranda July
La solitude des nombres premiers, de Saverio Costanzo
Drive, de Nicolas Winding Refn

Yaël Hirsch :
La guerre est déclarée, de Valérie Donzelli
Shahada de Burhan Qurbani
Welcome in Vienna d’Axel Corti

Camille Lafrance :
The Tree of Life, de Terence Malick
L’apollonide, de Bertrand Bonnello http://toutelaculture.com/2011/09/lapollonide-souvenirs-de-la-maison-close/
Polisse, de Maïwenn

Clément Fraioli :
Drive, Nicolas Winding Refn
Polisse, Maiwenn
Fighter, David O. Russell

Géraldine Bretault :
Melancholia, de Lars Van Trier (si, si), pour sa capacité à nous emporter si loin et à nous faire croire que nous regardons un film métaphysique quand il planche sur la déliquescence de la famille.
La Piel que Habito, de Pedro Almodovar, pour sa BO et la combi double skin de Elena Anaya
Un amour de jeunesse, de Mia Hansen-Love, pour sa délicatesse et la beauté de sa photo.

Olivia Leboyer :
Pater d’Alain Cavalier : un jeu de rôles intelligent et formidablement drôle !
The Tree of Life de Terence Malick : un très beau film, au plus près des perceptions de l’enfance, http://toutelaculture.com/2011/05/the-tree-of-life-de-terrence-malik-un-grand-film-habite/
La guerre est déclarée de Valérie Donzelli : fantaisie, décalages, émotions, un film marquant

Laurène Saby :
La guerre est déclarée, de Valérie Donzelli
Un heureux évènement, de Rémi Bezançon
The Artist, de Michel Hazanavicius

Valentine Umansky :
Donoma, Donoma et Donoma : critique, ici.

An 2011, l’art s’expose
J’ai deux amours à la Cité de l’Immigration
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *