Cinema

« Black Panther » : La réalisatrice Ava DuVernay dit non à Marvel

« Black Panther » : La réalisatrice Ava DuVernay dit non à Marvel

22 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

Ava DuVernay ne réalisera pas Black Panther, nouveau film des studios Marvel. La réalisatrice de Selma a en effet décliné la proposition du groupe pour cause de différends créatifs…

Révélée par Selma, le film sur les marches pour les droits civiques, Ava DuVernay était pressentie pour réaliser Black Panther, futur film de Marvel Cinematic Universe. Seulement voilà, ces rumeurs, soutenues par les fans des studios ainsi que Mark Millar (célèbre scénariste britannique de BD) en personne, ne deviendront pas réalité. Ava DuVernay, 42 ans, a en effet confirmé dans une interview accordée au magazine Essence qu’elle ne sera pas derrière la caméra pour le long-métrage mettant en scène T’challa, prince héritier du Wakanda, un royaume situé en Afrique centrale très avancé technologiquement. Malgré des discussions avec le studio, des différends créatifs seraient à l’origine du refus de la réalisatrice.

« Je ne réaliserai pas Black Panther. Je vais juste dire que nous avions des visions différentes de ce que devrait être l’intrigue. Marvel a une certaine manière de faire les choses et je pense que ce sont des gens fantastiques, et que des tas de gens adorent ce qu’ils font. J’ai aimé qu’ils prennent contact avec moi. […] J’ai aimé rencontrer Chadwick [Boseman, le futur interprète de T’Challa], les scénaristes et les officiels de chez Marvel. Mais à la fin, on en vient à l’intrigue et à la perspective à donner, et nous n’étions pas sur la même longueur d’ondes. C’est mieux pour moi de le comprendre maintenant que d’évoquer des différends créatifs plus tard », confie Ava DuVernay au journal.

La réponse était « oui »

Blockbusteur aux qualités évidentes pour la réalisatrice, Black Panther l’a longuement fait hésiter : « A un moment, la réponse a été oui parce que j’ai pensé qu’il y avait une valeur à porter ce genre d’images à la culture, d’une manière mondiale, énorme, avec beaucoup d’enthousiasme, de l’action, du fun, toutes ces choses, et en étant en même temps centré sur un homme noir qui serait le héros. Cela serait assez révolutionnaire », ajoute-t-elle. Mais si la cinéaste était intriguée par l’aspect culturel du film, elle a aussi remarqué que « tout le monde s’intéressait à des choses différentes », rapporte La Voix du Nord.

Il faut dire que ce refus de la part d’Ava DuVernay montre à quel point, malgré son succès et son pouvoir d’attraction, Marvel reste une machine qui n’est pas forcément faite pour tous les réalisateurs. De son côté, Ava DuVernay, aura toutefois du pain sur la planche puisque, selon Première, elle est actuellement en train de développer son prochain projet : une histoire d’amour en plein cœur de l’ouragan Katrina, où elle retrouvera David Oyelowo, l’acteur principal de Selma.

La sortie de Black Panther, elle, malgré l’absence de réalisateur, n’est pas remise en cause et est toujours prévue pour le mois de juillet 2018 avec Chadwick Boseman dans le rôle titre.

Visuels : © Wikipédia / Affiche officielle de Black Panther

Polémique après le coup de gueule féministe de Lou Doillon
Lyon : Le cinéma indépendant « La Fourmi » est sauvé
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *