Cinema
BAFTA 2021 : Chloé Zhao au sommet avec Nomadland dans une édition inclusive

BAFTA 2021 : Chloé Zhao au sommet avec Nomadland dans une édition inclusive

13 avril 2021 | PAR quentin didier

La 74ème cérémonie des British Academy Film Awards s’est déroulée dans la nuit du 10 au 11 avril au mythique Royal Albert Hall de Londres. La réalisatrice sino-américaine Chloé Zhao remporte le prix de la meilleure réalisation et du meilleur film. Retour sur le palmarès de cet évènement britannique dédié au cinéma et à la télévision.

C’est un mois et demi après les Golden Globes américains que s’est tenu son équivalent britannique. Les deux cérémonies donnent généralement les tendances qui se profilent pour les fameux Oscars du cinéma, l’une des plus prestigieuses et populaires institutions du septième art. Quelles œuvres cinématographiques semblent alors se dégager ?

Chloé Zhao adulée pour Nomadland

On peut constater qu’en Grande Bretagne c’est le troisième film de la réalisatrice sino-américaine Chloé Zhao qui attire une grande partie de l’attention. Le film est le plus retenu par le jury avec pas moins de 10 nominations, ex-aequo avec le drame britannique Rocks de la cinéaste Sarah Gavron. Nomadland est gratifié du BAFTA Award du meilleur film, et permet à sa réalisatrice de repartir avec la statuette de meilleure réalisatrice. 

Un prestigieux doublé accompagné également d’une récompense pour la meilleure photographie. Le road-trip néo-hippie dans l’Amérique des oubliés mené par Frances McDormand, permet également à l’actrice de remporter un BAFTA de la meilleure actrice.

La réalisatrice proche des sommets du septième art

Quatre récompenses donc pour le troisième film de Chloé Zhao, figure très prometteuse du cinéma d’auteur américain. Il y a quatre ans, le sublime The Rider a retenu l’attention de tous les festivals de cinéma indépendant, et a conquis le jury du Festival de Deauville qui lui a attribué son Grand Prix. Chloé Zhao pourrait-elle tout rafler cette année avec Nomadland ? Les Golden Globes vont également dans ce sens puisque le 28 février dernier la réalisatrice obtenait le Golden Globes Award de la meilleure réalisation et du meilleur film dramatique. Elle est nommée pour les mêmes catégories aux Oscars en plus de la récompense du meilleur scénario adapté. Frances McDormand peut également obtenir une troisième fois l’Oscar de la meilleure actrice qu’elle a déjà perçue en 1997 pour Fargo et en 2018 pour Three Billboards.

Des BAFTA inclusifs

Les BAFTA dégage donc les tendances pour les Oscars à venir, mais également un vent plus inclusif dans le milieu du cinéma. Difficile de ne pas relever avec un certain enthousiasme que les femmes commencent enfin à récupérer des places jusqu’ici dominées en grande majorité par des hommes. 3 prétendants au BAFTA du meilleur réalisateur étaient des femmes. Les films Nomadland (Chloé Zhao), Rocks (Sarah Gavron) et Promising Young Woman (Emerald Fennell) sont à juste titre hautement considérés par les différents jurys. A noter que Promising Young Woman de la cinéaste britannique Emerald Fennell remporte deux BAFTA, un pour le meilleur film britannique et un pour le meilleur scénario adapté.

Les femmes commencent donc à être justement considérées par les institutions de cinéma, non pas pour respecter un quota ou autre, mais bel et bien parce qu’elles ont totalement leur place.

Retrouvez le reste du palmarès des BAFTA 2021 juste ici : 

Meilleur film
Nomadland de Chloé Zhao

Meilleure réalisation
Chloé Zhao pour Nomadland

Meilleure actrice
Frances McDormand dans Nomadland

Meilleur acteur
Anthony Hopkins dans The Father, réalisé par Florian Zeller

Meilleur scénario original
Emerald Fennell pour Promising Young Woman

Meilleur scénario (adaptation)
Christopher Hampton et Florian Zeller pour The Father

Meilleur film britannique
Emerald Fennell, Ben Browning, Ashley Fox et Josey Mcnamara pour Promising Young Woman

Meilleure musique originale
Jon Batiste, Trent Reznor et Atticus Ross pour Soul

Meilleure révélation d’un scénariste, réalisateur ou producteur britannique
Remi Weekes (auteur-réalisateur) pour His House

Meilleur second rôle féminin
Yuh-Jung Youn dans Minari

Meilleur second rôle masculin
Daniel Kaluuya dans Judas And The Black Messiah

Meilleure photographie
Joshua James Richards pour Nomadland

Meilleur montage
Mikkel E.G. Nielsen pour Sound Of Metal

Meilleur espoir
Bukky Bakray pour Rocks

Meilleur film en langue étrangère
Thomas Vinterberg avec Drunk

Meilleur film d’animation
Pete Docter et Dana Murray pour Soul

Meilleur documentaire
Pippa Ehrlich, James Reed et Craig Foster avec My Octopus Teacher

Visuel : ©Ana Gasston Creative commons

Jean-Paul Montanari : « Montpellier Danse aura lieu »
Popa Chubby « Tinfoil Hat » : Un album blues rock décapant contre Trump, les théoriciens du complot, la 5G !
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture