A l'affiche

Les sorties cinéma de la semaine du 16 septembre

Les sorties cinéma de la semaine du 16 septembre

16 septembre 2015 | PAR Kalindi Ramphul

Entre amitiés et passions, Toute la Culture vous invite à un jeu d’échec sentimental des plus syncrétiques grâce à sa sélection cinéma de la semaine du 16 septembre. L’occasion de découvrir de petits bijoux cannois comme Marguerite de Xavier Giannoli ou encore Much Loved de Nabil Ayouch. 

Marguerite de Wavier Giannoli

Marguerite de Xavier Giannoli est l’un des films très attendus de la rentrée. D’autant plus qu’on se demande pourquoi il n’était pas à Cannes… Plongée en costumes dans l’électricité d’une femme riche qui se voudrait diva, ce film plein de tendresse est un hymne à la créativité.

Le prodige d’Edward Zwick 

Rares sont les films dont l’intrigue se déroule dans l’univers du jeu d’échec. Edward Zwick propose un excellent biopic à propos du champion américain Bobby Fischer (1943-2008). Après le film d’Elodie Namer (Le Tournoi), voici donc un nouveau long métrage passionnant pour découvrir l’histoire d’un jeu aux possibilités infinies.

Much Loved de Nabil Ayouch

Much Loved, qui sortira demain dans les salles de l’hexagone, a déclenché bien des polémiques. Un nouveau visage de la femme, un regard neuf sur la prostitution, le tout sur un fond d’humour grinçant, Nabil Ayouch a fait de son film une oeuvre si forte qu’elle en a été censurée. Jugé immoral, le film pourtant primé au récentf estival d’Angoulême aura été interdit au Maroc. Retour sur une censure toute regrettable.

Fou d’amour de Philippe Ramos

Nous avions aimé le Jeanne Captive de Philippe Ramos, poétique et doux. Avec Fou d’amour, le cinéaste travaille toujours à peindre les glissements vers le tragique. Ici, franc comique et folie meurtrière s’enchevêtrent plutôt joliment. Une immersion dans la tête de Melvil Poupaud. A découvrir dans les salles obscures de l’hexagone dès ce soir.

True Story de Rupert Goold 

Récemment renvoyé du New York Times, pour avoir falsifié des informations, un journaliste se voit offrir une chance de rédemption lorsqu’un tueur en série assure s’être fait passer pour lui pendant des années. Un thriller sombre et entêtant qui ne laissera personne indifférent. Vous pourrez découvrir James Franco et ses acolytes dès aujourd’hui dans les salles françaises.

Visuels: ©Affiches officielles des films

« Battlefield » : master Brook dans l’essence du Mahabharata
Guy Béart est mort : La musique en deuil
Kalindi Ramphul

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *