A l'affiche

Les sorties cinéma de la semaine du 12 avril

Les sorties cinéma de la semaine du 12 avril

12 avril 2017 | PAR Laetitia Zicavo

Un peu d’épouvante, un peu de docu, beaucoup de drame : voilà les ingrédients cinématographiques de cette semaine ! De belles perles vous attendent si vous avez envie de vous rendre dans les salles de cinéma. Toute la Culture a choisi pour vous ceux qu’il faut absolument aller voir. 

Vidéodrome, de David Cronenberg [drame/fantastique/épouvante] (1h28)

La version restauré de Vidéodrome sort aujourd’hui dans les salles, c’est l’occasion pour le public de découvrir ou redécouvrir le film choc et visionnaire de David Cronenberg. Le scénario : le patron d’une petite chaîne érotique sur le câble tombe par hasard sur un programme piraté intitulé « Vidéodrome ». Il y découvre des scènes de torture et de viol. La frontière entre télévision et réalité va progressivement devenir floue à mesure qu’augmentent les hallucinations et transformations physiques des personnages. Le film donne à voir la meilleure période du réalisateur, entre psychanalyse, sexe, mutation physique et contamination par la maladie, on retrouve les ingrédients initiaux du cinéma du poète de « la nouvelle chair » .

Retrouvez notre analyse du film Vidéodrome de David Cronenberg ici.

Lettres de la Guerre, de Ivo M. Ferreira [drame] (1h45)

Lettres de la Guerre ou Cartas da Guerra en version originale est un drame qui raconte la guerre que mena le Portugal contre l’Angola dans les années 1970. Un jeune médecin portugais, Antonio (Miguel Nunez) envoie à sa femme enceinte (Margarida Vila-Nova) des lettres d’amour depuis le front. Poétique, sensuelle et passionnée, cette relation épistolaire va transformer le jeune soldat en écrivain. Ivo Ferreira montre cette histoire en noir et blanc, au travers d’une lumière extraordinaire et au passage dénonce cette guerre injuste.

Retrouvez notre critique de Cartas da Guerra de Ivo M. Ferreira ici. 

De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites, de Paul Newman [drame] (1h40)

La version restaurée du film de Paul Newman, De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites, sort aujourd’hui dans les salles. C’est avec plaisir que l’on retrouve la vie quotidienne d’une femme d’une quarantaine d’années Béatrice Hunsdorfer (Joanne Woodward) qui élève seule ses deux filles de treize et dix-sept ans (Nell Potts et Roberta Wallach). A travers une atmosphère teintée de couleurs mais en même temps remplie de malaise, Paul Newman nous présente un film déjà culte qui dépeint une Amérique des années 70 en pleine transition.

Retrouvez notre analyse du film ici.

Paris est une fête – un film en 18 vagues, de Sylvain George [documentaire] (1h35)

Avec un titre inspiré du roman d’Ernest HemingwayParis est une fête – un film en 18 vagues est un documentaire de Sylvain George qui dépeint la déambulation d’un jeune homme de Guinée dans le Paris contemporain. Avec les attentats récents et le phénomène Nuit Debout, le documentaire prend une dimension forte et actuelle. Un film en noir et blanc, tourné par lui-seul, qui montre Paris comme une fête triste et tragique aussi.

Je danserai si je veux, de Maysaloun Hamoud [drame] (1h42)

Layla, Salma et Nour sont trois jeunes femmes palestiniennes qui partagent un appartement à Tel Aviv. Confrontées à de nombreuses épreuves, ces femmes rejettent tous les clichés et carcans qui leur étaient imposés. Maysaloun Hamoud nous présente un portrait féministe de Layla et Salma qui croquent la vie à pleines dents et se moquent des « qu’en-dira-t-on » . Nour, la troisième colocataire est plus traditionnelle et a une vie déjà toute tracée après ses études : revenir en Palestine et s’occuper de son foyer. Une belle réflexion sur les frontières, qu’elles soient entre les pays ou dans les esprits et un éloge à la solidarité féminine : le film combat les idées reçues.

[Jeu de société] « Great Western » : les aventures des garçons bouviers
Marine Le Pen annule sa venue sur France Inter : le coup de gueule de Patrick Cohen
Laetitia Zicavo

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *