A l'affiche
[Critique] « Pôle Emploi Ne Quittez pas : brillant éclairage sur le front quotidien de la lutte anti chomage

[Critique] « Pôle Emploi Ne Quittez pas : brillant éclairage sur le front quotidien de la lutte anti chomage

22 novembre 2014 | PAR Gilles Herail

Humain, sensible, précis, pédagogique et critique, ce documentaire de Nora Philippe nous fait comprendre les rouages d’un système complexe et partager le quotidien des travailleurs de l’agence. Un film d’actualité à voir absolument.  

[rating=4]

Synopsis officiel: Dans un Pôle Emploi du 93, c’est l’histoire d’une équipe de quarante agents qui font face à quatre mille demandeurs d’emploi. Samia, Corinne, Thierry, Zuleika doivent soutenir et surveiller, faire du chiffre, obéir aux directives politiques et aux injonctions de communication, trouver du travail là où il n’y en a pas. C’est la vie d’une équipe qui a intégré l’impossible à son quotidien.

Diffusé dans trop peu de salles, on espère que ce documentaire intelligent sur Pole Emploi aura le droit à une exposition plus grande à la télévision. Nora Philippe, la réalisatrice, a placé sa caméra dans les locaux d’une agence de Seine-Saint-Denis. Pour y filmer aussi bien les conseillers que les réceptionnistes, la direction, et les demandeurs eux mêmes. Contrairement au décevant Les gens du monde qui restait en permanence dans la connivence et la complaisance respectueuse face à son sujet, Pole emploi ne quittez pas assume les partis pris et l’esprit critique. Les salariés ne sont pas toujours exemplaires, malgré une motivation et une éthique réelles. Ils sont filmés dans leur frustration, leur incompréhension d’un univers changeant et leur résistance face à une politique du chiffre qu’ils estiment inadaptés. Nora Philippe l’a bien compris. Il y avait en Pole Emploi beaucoup de matière pour tirer un documentaire passionnant.

La thématique de la restructuration interne après la fusion Assedic/ANPE. Le contexte de crise et de montée du chômage, notamment de longue durée. Et la raréfaction des ressources publiques qui s’y ajoute, rendant impossible le suivi individualisé que les conseillers appellent de leurs vœux. S’attachant à rendre hommage à des personnalités fortes et des salarié (e)s lucides qui savent analyser leur métier, le documentaire ne donne pas de réponses mais participe à l »élaboration d’un constat. L’intelligence de la construction et du montage permettent de  traiter beaucoup de sujets tout en maintenant le fil narratif. Justifiant le passage du film sur grand écran, bien supérieur aux reportages TV d’émissions d’enquête lambda. Après Les chèvres de ma mère, La cour de Babel et Le temps de quelques joursune nouvelle réussite pour le genre documentaire français.

Gilles Hérail

Pôle Emploi ne quittez pas, un documentaire de Nora Philippe, sortie le 20/11/2014

[Critique] « Un illustre Inconnu : Mathieu Kassovitz troublant caméléon dans un film de genre à la française
[Live Report] Shaka Ponk à Bercy Arena (20/11/2014)
Gilles Herail

One thought on “[Critique] « Pôle Emploi Ne Quittez pas : brillant éclairage sur le front quotidien de la lutte anti chomage”

Commentaire(s)

  • Annonymous

    Quand on signe chez popol est qu’on sert à rien et à personne faut pas espérer être aimer
    Bref joli documentaire animalier sur les parasites aux emploi inutiles qui coûtent des impôts XD

    octobre 28, 2015 at 14 h 51 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture