A l'affiche
[Critique] « Les gazelles » : Plaisir des yeux sans brillance

[Critique] « Les gazelles » : Plaisir des yeux sans brillance

25 mars 2014 | PAR La Rédaction

Mona Achache propose une comédie sur les trentenaires avec une flopée d’actrices « Bakable » comme Camille Chamoux ou Audrey Fleurot. Dotée de la légèreté que le printemps et le public plébiscite, Les gazelles est une comédie générationnelle sympathique mais qui manque de souffle. 

[rating=2]

Les gazelles c’est l’histoire d’une trentenaire (Camille Chamoux) qui quitte son Jules et découvre la vie de célibataire de ses collègues du pole emploi. Elle rencontre des copines, toutes célibataires qui arpentent tous les weekends, fêtes et boites de nuit, a la recherche des bras d’un homme pour finir la soirée.
La vie de célibataire n’est pas facile entre son ex qui a du mal a l’oublier, sa mère totalement névrosée et Martin,le nouveau boyfriend,qui la traite comme un goujat.

Tout cela est léger et drôle mais pas assez pour retenir l’attention, jusqu’au bout de film. Sans la tendresse du Coeur des hommes, ni le rythme de Tout ce qui brille, cette comédie générationnelle est a voir si vous êtes trentenaire et célibataire. Mais si vous êtes cougar plutôt que gazelle, vous pouvez vous abstenir.

Les gazelles, de Mona Achache, avec Camille Chamoux, Audrey Fleurot, Anne Brochet, France, 2013, 1h39. Paramount France. Sortie le 26 mars 2014.

Grisha.

Visuel : Photo officielle du film.

[Critique] « Real » Inception japonais intimiste de Kiyoshi Kurosawa (Tokyo Sonata)
Concordanse #8 : une aventure singulière où un chorégraphe rencontre un écrivain
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture